May 4, 2012 / 4:53 PM / 5 years ago

Sanofi augmente la rémunération de son DG en 2012

3 MINUTES DE LECTURE

<p>Sanofi a annonc&eacute; une hausse de la r&eacute;mun&eacute;ration de son directeur g&eacute;n&eacute;ral Chris Viehbacher au cours d'une assembl&eacute;e g&eacute;n&eacute;rale dont le d&eacute;but a &eacute;t&eacute; perturb&eacute; par l'intervention de repr&eacute;sentants syndicaux m&eacute;contents de la situation de l'emploi dans le groupe. Le laboratoire pharmaceutique va augmenter de 5% &agrave; 1,26 million d'euros son salaire fixe. /Photo prise le 6 mars 2012/Jessica Rinaldi</p>

PARIS (Reuters) - Sanofi a annoncé vendredi une hausse de la rémunération de son directeur général Chris Viehbacher au cours d'une assemblée générale dont le début a été perturbé par l'intervention de représentants syndicaux mécontents de la situation de l'emploi dans le groupe.

Le laboratoire pharmaceutique va augmenter de 5% à 1,26 million d'euros le salaire fixe de Chris Viehbacher.

Ce germano-canadien venu du laboratoire britannique GlaxoSmithKline, qui a profondément transformé Sanofi depuis qu'il en a pris les rênes en décembre 2008, avait perçu en 2009 et en 2010 un salaire fixe de 1,2 million d'euros.

Cette année Chris Viehbacher percevra en plus une part variable ciblée à 200% de son fixe en fonction notamment de la réalisation de critères financiers. En 2011, cette part variable lui a rapporté 2,28 millions d'euros, contre 2,40 millions en 2010.

Enfin, le directeur général bénéficiera en 2012 de stock-options pour un montant de 240.000 euros (300.000 euros en 2011) et des actions de "performance" pour 42.000 euros (30.000 euros en 2011).

Sanofi a lancé un nouveau programme d'économies de deux milliards d'ici 2015 après les deux milliards déjà économisées entre 2009 et 2011.

Les syndicats du groupe, qui emploie un tiers de l'industrie pharmaceutique française, redoutent plusieurs milliers de suppressions de postes sur trois ans.

Le premier plan, engagé en 2009 face à la vague d'expiration de brevets qui ne prendra fin qu'en 2013 chez Sanofi, s'est traduit par la suppression de 3.500 emplois directs et plusieurs milliers d'emplois induits, selon les syndicats.

L'action Sanofi a clôturé vendredi à 57,94 euros (-1,02%). Elle a gagné 2,10% depuis le début de l'année après un gain de 18,6% l'an dernier.

Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below