Wall Street ouvre en baisse après les chiffres de l'emploi

vendredi 4 mai 2012 16h00
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a débuté en baisse vendredi après la publication de chiffres de l'emploi aux Etats-Unis jugés décevants pour le mois d'avril.

Le Dow Jones a débuté en baisse de 0,31% (40,64 points) à 13.165,95 points, avant d'accentuer ses pertes.

Le Standard & Poor's, plus large, a ouvert sur le perte de 0,39% (5,48 points) à 1.386,09 points et le composite du Nasdaq 0,79% (23,02 points) à 3.000,38 points. Les trois indices perdaient entre 0,7% et 1,1% 18 minutes après.

Le marché américain du travail a créé moins d'emploi que prévu au mois d'avril, mais le taux de chômage s'est inscrit à son niveau le plus bas depuis plus de trois ans, a annoncé vendredi le département du Travail.

"Moins de gens ont cherché du travail, ce qui reflète un sentiment négatif," commente Ron Florance, responsable de la stratégie chez Wells Fargo Private Bank à Scottsdale dans l'Arizona.

"Il n'y a pas grand chose à dire de positif sur ces chiffres sauf qu'ils pourraient lancer la cavalerie de la Fed."

LinkedIn gagne plus de 7%, le réseau social professionnel ayant relevé ses objectifs annuels à la suite de résultats meilleurs que prévu au premier trimestre.

Estée Lauder perd près de 4%. Le groupe de cosmétiques a annoncé un objectif de bénéfice décevant pour le trimestre en cours.

En revanche, GeoEye avance de 5%. La société d'imagerie par satellite a proposé de racheter son concurrent DigitalGlobe (+17,5%) pour 792 millions de dollars en cash et en titres, créant ainsi le plus gros parc mondial de satellites d'imagerie commerciale.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Danielle Rouquié

 
<p>Le Dow Jones a d&eacute;but&eacute; en baisse de 0,31% &agrave; 13.165,95 points, avant d'accentuer ses pertes, tandis que le Standard &amp; Poor's a ouvert sur une perte de 0,39% &agrave; 1.386,09 points et que le composite du Nasdaq a c&eacute;d&eacute; 0,79% &agrave; 3.000,38 points. Les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis publi&eacute;s ont &eacute;t&eacute; jug&eacute;s d&eacute;cevants pour le mois d'avril. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Thayer</p>