NicOx espère croître encore dans l'ophtalmologie d'ici fin 2012

jeudi 3 mai 2012 15h39
 

par Noëlle Mennella et Alice Cannet

PARIS (Reuters) - NicOx espère conclure d'ici la fin de l'année une opération de croissance externe qui lui permettra de confirmer sa stratégie de transformation en société spécialisée en ophtalmologie, a déclaré à Reuters Michele Garufi, son PDG et fondateur.

La biotech de Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes) a décidé de se repositionner dans cette activité à la suite du refus des autorités sanitaires américaines, à l'été 2010, d'homologuer le Naproxcinod, son médicament phare dans le traitement de l'arthrose.

La première étape de cette stratégie a consisté à s'offrir 11,8% du capital de la société britannique Altacor moyennant deux millions de livres (2,46 millions d'euros au cours actuel), et NicOx "a l'intention d'exercer" l'option sur le solde du capital, a dit Michele Garufi lors d'une interview téléphonique.

L'étape suivante passera par le rachat et/ou la prise en licence d'actifs complémentaires à des stades avancés ou déjà commercialisés dans le but de s'octroyer des droits mondiaux, a ajouté Michele Garufi.

"Plusieurs discussions sont à un niveau avancé, et j'espère que l'on arrivera, sûrement avant la fin de l'année, à la signature d'un accord", a-t-il précisé.

Aux Etats-Unis, NicOx cherche plutôt à acquérir des produits faute de société de petite taille à racheter, ce qui est en revanche possible dans certains pays européens comme l'Espagne, l'Italie, l'Allemagne et la France "où des contacts on été pris et différentes possibilités sont envisagées".

TRÉSORERIE DIMINUÉE PAR LA RESTRUCTURATION

Les mastodontes du secteur tels que Novartis, Merck ou Sanofi n'impressionnent pas le PDG de NicOx.   Suite...