2 mai 2012 / 11:04 / il y a 5 ans

Les Bourses européennes en hausse à la mi-journée

<p>Les Bourses europ&eacute;ennes &eacute;voluaient dans le vert &agrave; mi-journ&eacute;e, prenant le train des hausses enregistr&eacute;es sur les march&eacute;s am&eacute;ricains et britanniques rest&eacute;s ouverts le 1er mai, ce malgr&eacute; des indicateurs d&eacute;cevants en zone euro. Vers 12h33, le CAC 40 progressait de 0,85%, la Bourse de Francfort gagnait 0,45% et l'indice paneurop&eacute;en Eurostoxx 50 avan&ccedil;ait de 0,14%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluaient dans le vert à mi-séance, prenant le train des hausses enregistrées sur les marchés américains et britanniques restés ouverts le 1er mai, ce malgré des indicateurs décevants en zone euro.

A Paris, le CAC 40 de la Bourse de Paris progressait de 0,85% à 3.240,12 points vers 12h33. Au même moment à Francfort, le Dax gagnait 0,45% et l‘indice paneuropéen Eurostoxx 50 0,14%.

De son côté, le FTSE se repliait sur des prises de bénéfices, cédant 0,43%. Mardi, alors que les marchés d‘actions européens étaient fermés pour cause de jour férié, la Bourse de Londres et celle de New-York ont enregistré de vives hausses, soutenues par des statistiques meilleures que prévu sur l‘ISM manufacturier aux Etats-Unis.

Les indices américains sont revenus à des niveaux d‘avant crise, touchant un plus haut depuis décembre 2007.

Sur le marché des changes, l‘euro était en nette baisse face au dollar après la publication de mauvais indicateurs en zone euro qui ont relancé les inquiétudes sur l’état de santé des économies de la région.

Les incertitudes politiques liées aux élections en France et en Grèce pourraient ramener la devise européenne sous le seuil de 1,30 dollar.

Les craintes sur la croissance en zone euro ont ramené les investisseurs vers le Bund allemand, considéré comme une valeur refuge.

A l‘inverse, les taux italiens étaient sous pression après l‘annonce d‘une baisse plus forte que prévu de l‘activité industrielle en Italie en avril. Le rendement des obligations italiennes à 10 ans progressait de 2,6 points de base, à 5,56%.

Le taux des obligations espagnoles à 10 ans était également en hausse, à 5,86%.

Blandine Hénault pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below