Ventes automobiles en hausse de 2,3% aux Etats-Unis en avril

mercredi 2 mai 2012 07h31
 

DETROIT (Reuters) - Les ventes automobiles ont augmenté de 2,3% aux Etats-Unis en avril, portées par les succès des modèles de Toyota et de Chrysler, dans un contexte d'amélioration de la conjoncture économique aux Etats-Unis.

Les ventes se sont élevées à 14,4 millions en rythme annuel, conformément aux anticipations des analystes interrogées par Thomson Reuters. Ce chiffre est dans la ligne de celui de mars, mais en légère baisse par rapport aux 14,6 millions du premier trimestre.

Les ventes de voitures sont considérées comme le premier indicateur de l'évolution de la consommation des ménages américains.

Elles ont constitué ces derniers mois l'un des points forts de l'économie, dont la croissance a été de 2,2% en rythme annualisé au premier trimestre selon la première estimation publiée vendredi, un chiffre inférieur aux attentes.

Chrysler et Toyota sont les deux groupes qui ont accru le plus leur part de marché, tandis que General Motors, Ford, Honda et Nissan ont tous perdu du terrain en avril, selon Autodata Corp.

Les ventes de Toyota ont bondi de 11,6%, grâce à une forte demande des modèles Camry et Prius. Chrysler, contrôlé par l'italien Fiat, a vu ses ventes progresser de 20% à 141.165 véhicules et Volkswagen a vu les siennes augmenter de 31,5%.

General Motors et Ford ont affiché des reculs moins importants que prévu. GM a fait état d'une baisse de 8,2% de ses ventes en avril à 213.387 unités, dont une chute de 25% pour les ventes de flottes.

VENTES DE FORD EN BAISSE DE 5%

Les ventes de Ford ont diminué de 5% à 180.350 unités mais affichent une hausse de 7% en données corrigées du nombre de jours ouvrés.   Suite...

 
<p>Les ventes automobiles ont augment&eacute; de 2,3% aux Etats-Unis au mois d'avril. Elles ont &eacute;t&eacute; port&eacute;es par les succ&egrave;s des mod&egrave;les de Toyota et de Chrysler, dans un contexte d'am&eacute;lioration de la conjoncture &eacute;conomique dans le pays. /Photo d'archives/REUTERS/</p>