Premier trimestre meilleur qu'attendu pour Thomson Reuters

mardi 1 mai 2012 14h40
 

(Reuters) - Thomson Reuters a présenté mardi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce à la vigueur du chiffre d'affaires généré par les activités de fiscalité et comptabilité et a confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

Le groupe de presse et d'information professionnelle a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires courant en hausse de 4% hors effets de change, à 3,19 milliards de dollars (2,41 milliards d'euros); les analystes financiers prévoyaient un chiffre d'affaires de 3,13 milliards selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le bénéfice par action ajusté ressort à 44 cents contre 37 cents un an plus tôt, dépassant de trois cents le consensus.

Si les activités de fiscalité et de comptabilité ont soutenu les résultats, la division de services au secteur financier reste sous pression en raison de la baisse des effectifs et des mesures d'économies mises en oeuvre par un grand nombre de ses clients.

Le chiffre d'affaires trimestriel de la division "Financial & Risk" a augmenté de 1% à 1,8 milliard de dollars, la baisse des ventes aux traders et gestionnaires de fortune étant compensée par la hausse de l'activité sur les segments de la gestion des risques et des normes, ainsi que par des acquisitions.

La branche juridique, qui inclut WestlawNext et dont les principaux concurrents sont Reed Elsevier, Wolters Kluwer et Bloomberg, affiche une hausse de 3% de ses revenus à 777 millions de dollars.

Pour l'activité "Tax & Accounting", la croissance du chiffre d'affaires a atteint 31%, à 310 millions de dollars.

MARGE COURANTE EN BAISSE SUR UN AN

"Notre activité 'Financial & Risk' continue de faire des progrès dans un climat très difficile", a déclaré le directeur général du groupe, Jim Smith, cité dans un communiqué.   Suite...

 
<p>Thomson Reuters a enregistr&eacute; des r&eacute;sultats trimestriels sup&eacute;rieurs aux attentes gr&acirc;ce &agrave; la vigueur du chiffre d'affaires g&eacute;n&eacute;r&eacute; par les activit&eacute;s de fiscalit&eacute; et comptabilit&eacute; et a confirm&eacute; ses pr&eacute;visions pour l'ensemble de l'ann&eacute;e. Le groupe de presse et d'information professionnelle a r&eacute;alis&eacute; sur les trois premiers mois de l'ann&eacute;e un chiffre d'affaires courant en hausse de 4% hors effets de change, &agrave; 3,19 milliards de dollars (2,41 milliards d'euros) contre 3,13 milliards attendus par les analystes financiers. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville</p>