30 avril 2012 / 14:47 / dans 5 ans

La priorité à l'austérité pas remise en cause, dit Schäuble

<p>Selon le ministre allemand des Finances, Wolfgang Sch&auml;uble, la priorit&eacute; accord&eacute;e par l'Union europ&eacute;enne &agrave; l'aust&eacute;rit&eacute; ne doit pas &ecirc;tre remise en question m&ecirc;me si les moyens de stimuler la croissance sont au coeur des discussions des prochaines semaines. /Photo d'archives/REUTERS/Olivia Harris</p>

SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE, Espagne (Reuters) - La priorité accordée par l‘Union européenne à l‘austérité ne doit pas être remise en question même si les moyens de stimuler la croissance sont au coeur des discussions des prochaines semaines, a déclaré lundi le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble.

“La consolidation budgétaire est non seulement nécessaire mais elle est nécessaire dans un but précis: générer une croissance durable, qui est le meilleur moyen de générer de l‘emploi”, a-t-il dit lors d‘une conférence de presse commune avec le ministre espagnol de l‘Economie, Luis de Guindos.

“La consolidation économique et budgétaire est la première condition. Si nous parlons aujourd‘hui de croissance, il ne faut pas comprendre cela comme un changement de cap. Ce serait une erreur. La priorité (à l‘austérité) doit demeurer”, a-t-il ajouté, avant de juger que l‘Espagne était sur la bonne voie.

Evoquant l’élection présidentielle française, il a estimé que son résultat ne remettrait pas en question le pacte budgétaire européen.

Julien Toyer, Marc Angrand pour le service français, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below