Hausse surprise du bénéfice trimestriel de Volkswagen, CA record

jeudi 26 avril 2012 15h00
 

par Andreas Cremer

BERLIN (Reuters) - Porté entre autres par la vigueur de ses ventes hors d'Europe, Volkswagen a annoncé jeudi une hausse inattendue de ses bénéfices au premier trimestre, un résultat qui tranche avec les contre-performances de plusieurs autres constructeurs européens et qui a agréablement surpris analystes et investisseurs.

La demande pour des modèles tels que la grande berline Audi A6 ou le 4X4 Volkswagen Tiguan dans des pays comme les Etats-Unis ou la Russie a compensé la faiblesse des ventes en Europe occidentale et le coût de l'important plan d'investissements engagé pour augmenter les capacités du groupe allemand.

Son bénéfice d'exploitation a ainsi progressé de 10% au premier trimestre à 3,21 milliards d'euros, alors que les analystes l'attendaient en moyenne en repli de près de 9% à 2,7 milliards.

Le chiffre d'affaires, lui, a bondi de plus de 25% à 47,3 milliards d'euros, reflet de l'intégration du constructeur de camions MAN, au capital duquel Volkswagen est monté à près 74% il y a quelques jours après en avoir pris le contrôle en novembre.

A la Bourse de Francfort, l'action Volkswagen gagnait 6,81% à 134,80 euros vers 14h20, affichant de très loin la plus forte hausse de l'indice Dax, qui cédait alors 0,31%, tandis que l'indice sectoriel européen de l'automobile progressait de 1,58%.

N°1 MONDIAL DÈS 2016 ?

Les constructeurs très dépendants du marché européen souffrent actuellement de la baisse de leurs marges, conséquence de la guerre des prix engagée pour tenter de freiner la baisse de leurs ventes sur fond de marasme économique, d'austérité budgétaire et de modération salariale.

PSA Peugeot Citroën, numéro deux européen du secteur, et Renault, ont ainsi fait état cette semaine d'une baisse de leur chiffre d'affaires de 7% et 8,6% respectivement, qui reflète leur exposition aux marchés du sud de l'Europe.   Suite...

 
<p>Le constructeur allemand Volkswagen fait &eacute;tat d'un b&eacute;n&eacute;fice d'exploitation en hausse au premier trimestre, &agrave; 3,2 milliards d'euros contre 2,9 milliards d'euros un an plus t&ocirc;t, &agrave; la faveur de ventes record de v&eacute;hicules. /Photo prise le 7 mars 2012/REUTERS/Fabian Bimmer</p>