Wall Street finit en hausse avec Apple et la Fed

mercredi 25 avril 2012 22h17
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en nette hausse mercredi, le Nasdaq réalisant même sa meilleure performance quotidienne en pourcentage depuis le début de l'année grâce à l'envolée du titre Apple après que le fabricant d'iPhone, d'iPad et de Mac a annoncé des résultats nettement meilleurs que prévu.

En fin de séance, la place boursière américaine a reçu un coup de pouce supplémentaire de Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale, qui a déclaré que la banque centrale américaine était prête à prendre de nouvelles mesures, si nécessaire, pour soutenir l'économie.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,69%, soit 89,16 points, à 13.090,72. Le S&P-500, plus large, a pris 18,72 points, soit 1,36%, à 1.390,69. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 68,03 points (+2,30%) à 3.029,63.

Le titre Apple a bondi de 8,87% à 610,00 dollars au lendemain de la publication des résultats du groupe, une progression qui représente à elle seule près de 30% de la hausse du S&P 500.

Avec les chiffres trimestriels d'Apple, la croissance des bénéfices des entreprises du S&P 500 passe à 6,9%, contre 4,6% avant les données du géant américain.

L'action de ce dernier, première capitalisation boursière mondiale, avait reculé de plus de 10% ces dernières semaines en raison notamment de la crainte de résultats trimestriels décevants.

"Apple (...) a eu un impact sur le marché et a tiré le Nasdaq vers le haut en raison de son poids sur la cote", a déclaré Erik Davidson, vice-chargé des investissements chez Wells Fargo Private Bank.

Selon des données Thomson Reuters, trois quarts des 200 entreprises qui ont déjà publié leurs résultats ont fait état de chiffres supérieurs aux attentes.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>