Les Galeries accusent Casino de vouloir déstabiliser Monoprix

lundi 23 avril 2012 20h58
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Les Galeries Lafayette ont vivement rejeté lundi les accusations de Casino sur la politique tarifaire de Monoprix et estimé que la démarche du distributeur stéphanois était assimilable à une tentative de déstabilisation de Monoprix.

Après l'affrontement sur la valorisation de Monoprix, la guerre déclarée entre Casino et la chaîne de grands magasins s'est déplacée sur le terrain de l'enseigne elle même et sur sa stratégie.

Dans une lettre adressée au PDG de Casino, dont Reuters a obtenu une copie, Philippe Houzé, président du directoire des Galeries Lafayette et président de Monoprix, affirme que les accusations de Casino sont "sans fondement" et évoque une "volonté de tromper la clientèle et le personnel de Monoprix", mais aussi "les tribunaux".

Il indique en particulier que l'essentiel de la hausse des prix alimentaires - que Casino reproche à Monoprix - est intervenu entre juillet et septembre 2011, à la demande expresse de Casino, afin de les aligner sur les enseignes de proximité du groupe stéphanois (Franprix, Supermarchés Casino).

"Vous êtes vous même l'instigateur de l'augmentation de prix que vous reprochez à Monoprix (...) et vous n'avez formulé aucune observation sur l'évolution des prix de Monoprix jusqu'en avril 2012", écrit Philippe Houzé.

La semaine dernière, dans un courrier envoyé à Philippe Houzé, Casino a accusé les Galeries Lafayette d'avoir relevé les prix alimentaires de leur enseigne commune afin d'en gonfler artificiellement les ventes, les résultats et donc la valorisation.

Casino précisait que la hausse des prix expliquait "une part significative de la hausse du chiffre d'affaires de Monoprix annoncée à fin mars 2012".

INDICE DES PRIX   Suite...

 
<p>Les Galeries Lafayette ont vivement rejet&eacute; lundi les accusations de Casino sur la politique tarifaire de Monoprix et estim&eacute; que la d&eacute;marche du distributeur st&eacute;phanois &eacute;tait assimilable &agrave; une tentative de d&eacute;stabilisation de Monoprix. Apr&egrave;s l'affrontement sur la valorisation de Monoprix, la guerre d&eacute;clar&eacute;e entre Casino et la cha&icirc;ne de grands magasins s'est d&eacute;plac&eacute;e sur le terrain de l'enseigne elle m&ecirc;me et sur sa strat&eacute;gie. /Photo prise le 28 mars 2012/REUTERS/Charles Platiau</p>