Les valeurs suivies à la mi-séance à la Bourse de Paris

lundi 23 avril 2012 12h51
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris où le CAC 40 perd 2% vers 12h30, pâtissant des incertitudes après le premier tour de l'élection présidentielle en France et face à l'échec des discussions budgétaires aux Pays-Bas qui rend très probable des législatives anticipées.

* Les FINANCIERES pèsent sur la cote, affectées par les incertitudes politiques en France et aux Pays-Bas qui font monter d'un cran l'inquiétude autour de la dette en zone euro.

CREDIT AGRICOLE, SOCIETE GENERALE et BNP PARIBAS perdent 3,9%, NATIXIS 6,2% et DEXIA 10%. L'indice sectoriel en Europe cède 2,8%.

* Les valeurs CYCLIQUES sont également parmi les plus affectées, après un indicateur d'activité mitigé en provenance de Chine publié dans la matinée.

ARCELORMITTAL essuie la plus forte baisse du CAC, avec une perte de 5,22% à 12,260 euros. UBS a abaissé son objectif de cours de 21,5 à 17 euros, tout en restant à l'achat.

RENAULT recule de 4,73% à 33,815 euros. Day-By-Day est passé négatif sur le titre d'un point de vue graphique avec un objectif de 33,35 euros.

* STMICROELECTRONICS recule de 3,3% alors que ST-Ericsson, sa coentreprise en difficulté avec le suédois Ericsson (-2,1%), a reporté de quelques heures l'annonce d'un plan de relance.

* DANONE en revanche est en tête des deux seules hausses du CAC 40, avec un gain de 2,6%, après l'annonce du rachat par Nestlé des activités de nutrition infantile de Pfizer pour lesquelles Danone était également candidat. L'action Danone avait perdu 3,55% vendredi dans la crainte qu'une telle opération, d'un coût de neuf milliards d'euros, n'alourdisse trop la dette du groupe.

* EDF résiste également à la baisse, avec un petit gain de 0,1% alors qu'Oddo est passé à l'achat sur la valeur.   Suite...

 
<p>Vers 12h30, ArcelorMittal essuie la plus forte baisse du CAC, avec une perte de 5,22% &agrave; 12,260 euros. UBS a abaiss&eacute; son objectif de cours de 21,5 &agrave; 17 euros, tout en restant &agrave; l'achat. /Photo d'archives/REUTERS/S&eacute;bastien Pirlet</p>