L'horizon économique s'assombrit dans la zone euro

lundi 23 avril 2012 11h45
 

par Andy Bruce

LONDRES (Reuters) - La contraction de l'activité du secteur privé dans la zone euro s'est accentuée plus encore qu'attendu en avril, ce qui pourrait compromettre la sortie prochaine de la région de la récession.

La baisse des carnets de commandes et la poursuite des réductions d'effectifs a touché à la fois l'industrie manufacturière et les services, montrent les premiers résultats des enquêtes mensuelles Markit auprès des directeurs d'achats (PMI), publiés lundi.

Le PMI des services dans la zone euro est tombé à 47,9 contre 49,2 en mars, au plus bas depuis cinq mois. Ce chiffre est inférieur aux estimations les plus pessimistes de la quarantaine d'économistes interrogés par Reuters. Le consensus le donnait à 49,3.

Dans l'industrie manufacturière, le PMI "flash" ressort à 46,0, au plus bas depuis juin 2009, contre 47,7 en mars et 48,0 attendu.

"Nous disions le mois dernier que nous avions probablement connu un deuxième trimestre consécutif de baisse (de l'activité), ce qui correspondrait à une récession ; cela se prolonge désormais pour un troisième trimestre d'affilée", a commenté Chris Williamson, chef économiste de Markit.

Et les carnets de commandes ne sont guère encourageants pour les entreprises de services : l'indice des nouveaux contrats dans le secteur est tombé à un plus bas de six mois, à 45,4 contre 47,6.

"Il n'y a aucun véritable moteur de croissance, ce qui suggère que, même si le rythme global de baisse est modeste en ce moment, il pourrait continuer de se dégrader au cours des prochains mois."

PAS DE PRESSIONS INFLATIONNISTES   Suite...

 
<p>La contraction de l'activit&eacute; du secteur priv&eacute; dans la zone euro s'est accentu&eacute;e plus encore qu'attendu en avril, ce qui pourrait compromettre la sortie prochaine de la r&eacute;gion de la r&eacute;cession. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach</p>