GE bat le consensus pour le bénéfice et le CA au 1er trimestre

vendredi 20 avril 2012 15h02
 

par Scott Malone

BOSTON (Reuters) - General Electric a publié vendredi un bénéfice et un chiffre d'affaires meilleurs que prévu au premier trimestre, grâce à une forte demande d'équipements énergétiques et de matériel ferroviaire.

Le premier conglomérat industriel américain a fait état d'une hausse de 20% des commandes industrielles durant le trimestre et d'une amélioration de ses prix de vente dans la plupart de ses filiales.

Un bon point pour l'objectif du directeur général Jeff Immelt d'augmenter la marge bénéficiaire de 0,5 point cette année.

"Nous avons observé la vigueur générale des commandes pour l'ensemble de nos activités dans les infrastructures, que ce soit dans les matériels ou dans les services", explique Jeff Immelt dans un communiqué.

L'action est en hausse de 0,9% à 19,31 dollars avant l'ouverture de Wall Street. Elle est en hausse de 6,6% sur 12 mois, alors que l'indice S&P-500 a progressé de 10% dans le même temps.

"La croissance organique du segment industriel est remarquable, à 11%", dit Jack de Gan (Harbor Advisory). "GE a longtemps déçu mais semble revenir maintenant à un stade où ses bénéfices peuvent s'accumuler pendant un bon moment à un rythme meilleur que celui du S&P".

Les investisseurs estiment que les résultats de GE sont de bon augure pour le secteur industriel dans son ensemble. United Technologies, 3M et Caterpillar doivent publier leurs comptes la semaine prochaine.

Le conglomérat américain a annoncé un résultat net de 3,03 milliards de dollars, soit un bénéfice par action (BPA) de 29 cents, contre 3,43 milliards (31 cents par action), un an plus tôt. Ces résultats tiennent compte d'une charge exceptionnelle de 200 millions de dollars liés à l'arrêt d'une activité de prêt hypothécaire en Irlande.   Suite...

 
<p>General Electric a enregistr&eacute; des r&eacute;sultats meilleurs que pr&eacute;vu au premier trimestre, port&eacute;s par le dynamisme de ses divisions de motorisation a&eacute;ronautique et d'&eacute;quipements &eacute;lectriques ainsi que par ses activit&eacute;s de financement. Le conglom&eacute;rat am&eacute;ricain a r&eacute;alis&eacute; un r&eacute;sultat net de 3,03 milliards de dollars, contre 3,43 milliards un an plus t&ocirc;t, en tenant compte d'une charge exceptionnelle de 200 millions de dollars li&eacute;e &agrave; l'arr&ecirc;t d'une activit&eacute; de pr&ecirc;t hypoth&eacute;caire en Irlande. /Photo d'archives/REUTERS/Brian Snyder</p>