Exxon et Rosneft dévoilent un gigantesque projet de coentreprise

mercredi 18 avril 2012 20h52
 

par Douglas Busvine et Melissa Akin

MOSCOU (Reuters) - Le groupe pétrolier américain ExxonMobil et son concurrent russe Rosneft ont dévoilé mercredi un gigantesque partenariat dans l'exploration marine qui pourrait déboucher sur 500 milliards de dollars (380 milliards d'euros) d'investissements dans le développement des réserves russes en Arctique et dans la mer Noire.

Selon les termes de l'accord, signé lundi à Moscou après près d'un an de négociations, les deux partenaires sont convenus de développer trois gisements dans l'Arctique dont le potentiel est estimé à 85 milliards de barils d'équivalent pétrole.

La décision sur un investissement final dans la mer de Kara, dans le nord de la Russie, doit intervenir en 2016-2017, ont indiqué les deux groupes dans une présentations aux analystes.

Des études menées sur 20 "structures prometteuses" du bloc Tuapse dans la mer Noire ont évalué leur potentiel à 9 milliards de barils.

Rex Tillerson, directeur général d'Exxon, a déclaré que la décision de la Russie de réformer la fiscalité de l'énergie offshore en abolissant les droits de douanes à l'export et en sabrant dans la taxe sur l'extraction des minerais avait joué un rôle primordial dans les négociations entre les deux groupes.

Présent lors de la présentation, organisée à New York, le vice-Premier ministre russe Igor Setchine a salué l'accord, conclu en dépit des difficultés diplomatiques qui continuent d'exister entre Moscou et Washington.

"Le développement des relations russo-américaines a été fortement pénalisé par une politisation excessive et par des stéréotypes anciens", a déclaré Igor Setchine.

"Cela nous empêche parfois d'exploiter des opportunités et de nous concentrer sur des projets économiques concrets."   Suite...

 
<p>Le groupe p&eacute;trolier am&eacute;ricain ExxonMobil et son concurrent russe Rosneft ont d&eacute;voil&eacute; mercredi un gigantesque partenariat dans l'exploration marine qui pourrait d&eacute;boucher sur 500 milliards de dollars (380 milliards d'euros) d'investissements dans le d&eacute;veloppement des r&eacute;serves russes en Arctique et dans la mer Noire. /Photo d'archives/REUTERS/Jessica Rinaldi</p>