17 avril 2012 / 15:33 / dans 5 ans

FedEx discute du rachat du français TATEX

<p>FedEx discute de l'acquisition &eacute;ventuelle de la soci&eacute;t&eacute; fran&ccedil;aise de messageries express TATEX, moins de deux semaines apr&egrave;s avoir fait part de son intention de racheter l'armateur polonais Opek. /Photo d'archives/REUTERS/Shannon Stapleton</p>

(Reuters) - FedEx a annoncé mardi qu‘il discutait de l‘acquisition éventuelle de la société française de messageries express TATEX, moins de deux semaines après avoir fait part de son intention de racheter l‘armateur polonais Opek.

L‘américain FedEx, le deuxième groupe mondial de messageries, recherche à la fois une croissance organique et une croissance par de petites acquisitions en Europe.

Son concurrent UPS a entrepris au contraire la plus grande OPA de son histoire avec le néerlandais TNT Express pour lequel il offre 6,8 milliards de dollars.

Fondée en 1976 en plein développement de la politique de flux tendu dans les entreprises, TATEX a compté un temps comme actionnaire la société holding des filiales de la Poste avec qui elle a participé à la création de Chronopost. Dans un communiqué, FedEx a précisé que l‘entreprise, qui assure du transport express de colis lourds entre les entreprises, emploie aujourd‘hui de plus de 1.000 personnes.

Lynn Adler; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below