La croissance mondiale s'améliore mais reste fragile, dit le FMI

mardi 17 avril 2012 17h06
 

par Stella Dawson

WASHINGTON (Reuters) - La croissance de l'économie mondiale s'améliore lentement avec l'accélération de la reprise aux Etats-Unis et une relative dissipation des tensions en Europe mais les risques restent élevés et l'embellie très fragile, estime le Fonds monétaire international (FMI).

Une résurgence de la crise de la dette souveraine au sein de la zone euro et une forte hausse des prix du pétrole liée à l'incertitude géopolitique pourraient facilement miner la confiance et remettre en cause l'amélioration de la trajectoire de croissance de l'économie mondiale, prévient le FMI dans ses Perspectives économiques mondiales publiées mardi.

"Avec une crise qui s'estompe et quelques bonnes nouvelles sur l'économie américaine, un peu d'optimisme est revenu. Il doit rester mesuré", prévient toutefois Olivier Blanchard, l'économiste en chef du FMI.

"Même en l'absence d'une nouvelle crise en Europe, la plupart des économies avancées sont confrontées à des freins majeurs à la croissance. Et le risque d'une nouvelle crise est toujours très présent et pourrait tout à fait affecter aussi bien les économies avancées que les émergentes", poursuit-il.

L'économie mondiale pourrait enregistrer une croissance de 3,5% cette année et de 4,1% en 2013, selon les prévisions du FMI qui anticipait une croissance de 3,3% et 3,9% respectivement en janvier, lorsque le spectre d'un défaut de la Grèce et d'une contagion à l'Espagne et l'Italie était encore présent.

La restructuration de la dette grecque est intervenue depuis, tandis que l'Italie et l'Espagne ont adopté des plans drastiques d'assainissement de leurs finances publiques et que les dirigeants de la zone euro ont renforcé les moyens mis à la disposition de leur mécanisme de renflouement, favorisant ainsi un apaisement des tensions sur les marchés financiers.

Dans le même temps, l'économie américaine accélère graduellement et la Chine, comme d'autres pays émergents, ralentit sans connaître d'atterrissages catastrophe, relève le FMI.

Une résurgence de la crise de la dette souveraine au sein de la zone euro pourrait précipiter une nouvelle poussée d'aversion au risque, réduisant de deux points de pourcentage la croissance mondiale en deux ans et de 3,5 points celle de zone euro, prévient le FMI.   Suite...

 
<p>La croissance de l'&eacute;conomie mondiale s'am&eacute;liore lentement avec l'acc&eacute;l&eacute;ration de la reprise aux Etats-Unis et une relative dissipation des tensions en Europe mais les risques restent &eacute;lev&eacute;s et l'embellie tr&egrave;s fragile, estime le Fonds mon&eacute;taire international (FMI) dans ses Perspectives &eacute;conomiques mondiales. /Photo d'archives/REUTERS</p>