Le Dow Jones gagne 0,56%, le Nasdaq plombé par Apple

lundi 16 avril 2012 22h23
 

NEW YORK (Reuters) - Les indices de Wall Street ont terminé en ordre dispersé lundi, le Dow ayant pour sa part profité du soutien des valeurs de grande consommation dans un marché boursier qui a adopté une posture défensive.

Ce type de valeurs est perçu comme un refuge sûr par les investisseurs en période de crise.

Le regain des craintes nées de la crise de la dette en zone euro en général et en Espagne en particulier a compensé le bon effet créé par les ventes au détail, ce qui explique la clôture sans tendance bien nette de l'indice S&P-500.

En revanche, le Nasdaq a chu dans le sillage d'Apple, dont l'action a gagné 45% depuis le début de l'année et était de ce fait exposée à des prises de bénéfice.

Mattel, qui a vu son chiffre d'affaires trimestriel diminuer, et Google, aux prises avec Oracle devant les tribunaux, ont également plombé le Nasdaq.

Le Dow Jones gagne 71,82 points (0,56%) à 12.921,41 points. Le S&P-500 perd 0,69 point (0,05%) à 1.369,57 points. Le Nasdaq Composite cède 22,93 points (0,76%) à 2.988,40 points.

La Bourse avait pourtant bénéficié de bonnes nouvelles en début de séance.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont enregistré une hausse de 0,8% en mars, supérieure aux attentes, malgré la hausse des prix de l'essence, ce qui suggère que l'économie américaine n'a pas ralenti au premier trimestre autant que certains pouvaient le craindre.

Mais un peu après, la Bourse apprenait que le moral des promoteurs immobiliers avait fléchi en avril pour la première fois en sept mois, avec un indice NAHB/Wells Fargo ressortant à 25, décevant les attentes des économistes qui l'attendaient stable à 28.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>