L'Espagne est en récession

lundi 16 avril 2012 15h14
 

par Sarah Morris

MADRID (Reuters) - Le ministre espagnol de l'Economie a admis lundi que le pays était retombé en récession, pour la deuxième fois depuis 2009, alors que les investisseurs exigeaient un rendement plus élevé pour acheter les titres de dette du pays.

Les chiffres officiels sur le produit intérieur brut (PIB) espagnol du premier trimestre 2012 ne seront pas publiés avant le 30 avril. Le ministre de l'Economie, Luis de Guindos, a cependant déclaré que l'économie espagnole devrait avoir enregistré au premier trimestre une contraction similaire à celle du dernier trimestre 2011, qui était de 0,3% par rapport au troisième trimestre.

Deux trimestres successifs de PIB en baisse correspondent à la définition technique de la récession, laquelle a été largement anticipée en Espagne.

Selon le ministre, qui a accordé une interview au quotidien El Mundo, la baisse ne sera toutefois pas aussi grave qu'on pouvait le craindre.

"Si vous m'aviez posé cette question il y a deux mois, j'aurais pensé que le premier trimestre 2012 aurait été bien pire que le dernier trimestre de l'année dernière. Mais cela ne sera pas le cas", a déclaré Luis de Guindos

"Pour le moment, je vois un premier trimestre semblable au dernier trimestre de l'an passé."

Ces propos s'inscrivent dans la droite ligne d'autres déclarations récentes de membres du gouvernement, laissant entendre que l'Espagne est à nouveau en récession.

Le gouvernement de droite de Mariano Rajoy s'est engagé à procéder à d'importantes réductions budgétaires. Mais, sur les marchés, on craint de plus en plus que la récession ne rende impossible l'atteinte des objectifs de déficits et que l'Espagne doive rechercher une aide internationale sous une forme ou sous une autre, à l'instar de la Grèce, de l'Irlande et du Portugal.   Suite...

 
<p>Chantier de construction &agrave; Madrid. Le ministre de l'Economie Luis de Guindos a admis lundi que l'Espagne &eacute;tait retomb&eacute;e en r&eacute;cession, pour la deuxi&egrave;me fois depuis 2009. /Photo prise le 16 avril 2012/REUTERS/Sergio Perez</p>