April 16, 2012 / 9:18 AM / 5 years ago

Moody's ne voit pas de raison d'agir sur la France le 12 mai

2 MINUTES DE LECTURE

<p>Moody's n'a "pas de raison particuli&egrave;re" d'agir ou de communiquer sur la note fran&ccedil;aise le 12 mai, selon une porte-parole, alors que Fran&ccedil;ois Hollande a annonc&eacute; une d&eacute;cision de l'agence de notation &agrave; cette date. /Photo d'archives/Mike Segar</p>

PARIS (Reuters) - Moody's n'a "pas de raison particulière" d'agir ou de communiquer sur la note française le 12 mai, a déclaré lundi une porte-parole, alors que François Hollande a annoncé une décision de l'agence de notation à cette date.

Les trois grandes agences de notation ont placé la note de la France sous perspective négative, Standard and Poor's l'ayant au préalable abaissée de AAA à AA+ mi-janvier, ce qui signifie que d'autres dégradations sont possibles à brève échéance.

Le placement sous perspective négative d'une note par Moody's n'entraîne pas nécessairement de décision sous 90 jours, contrairement à l'annonce d'un examen de la note en vue de sa dégradation.

Interrogé sur son annonce, François Hollande a déclaré lundi sur France Info : "Je ne sais pas ce que fera cette agence."

"Ce que je sais, c'est que quelle que soit la note qui sera mise, maintenue ou dégradée, ça ne sera pas sur l'événement qui se sera produit quelques jours avant, l'élection présidentielle, mais sur la gestion du candidat sortant."

Leigh Thomas, Jean-Baptiste Vey pour le service français, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below