Les Bourses européennes terminent en baisse

vendredi 13 avril 2012 18h50
 

PARIS (Reuters) - Une croissance chinoise inférieure aux attentes et les inquiétudes sur la situation de l'Espagne ont incité les investisseurs à délaisser les marchés d'actions, l'euro et le pétrole, vendredi. Les Bourses européennes ont signé leur quatrième semaine de baisse.

À Paris, le Cac 40 a fini en repli de 2,47% à 3.189,09 points. Sur une semaine écourtée à quatre séances en raison du lundi de Pâques, les 40 valeurs de l'indice ont en moyenne abandonné 3,94%. L'indice Ibex de la Bourse de Madrid a perdu 3,58% vendredi. À Francfort, le Dax a cédé 2,36% et à Londres, le FTSE a abandonné 1,03%.

L'indice FTSEurofirst 300 a fini en repli de 1,58% à 1.027,73 points. Il a perdu 2,4% sur la semaine. Il s'agit de sa quatrième semaine consécutive de pertes.

La Banque d'Espagne a annoncé que les banques espagnoles, de fait écartées des marchés de financement de gros, avaient emprunté la somme record de 316,3 milliards d'euros auprès de la Banque centrale européenne (BCE) en mars, des données qui ont entraîné une nouvelle poussée des rendements espagnol et italien.

En outre, la croissance du produit intérieur brut (PIB) chinois du premier trimestre, est ressortie inférieur aux attentes : 8,1% en rythme annuel, soit le moins bon depuis près de trois ans.

Le recul des marchés a été accentué dans l'après-midi par un indicateur du moral des ménages américains légèrement inférieur aux attentes et des déclarations de Klaas Knot, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, qui a dit espérer que la BCE puisse éviter d'avoir à recourir à de nouveaux achats de titres souverains.

"Après la hausse d'hier, les investisseurs sont revenus à la réalité des problèmes de la dette espagnole. Les déclarations de Klaas Knot ont mis de l'huile sur le feu", commente Pierre Barral, gérant de portefeuille chez Convictions AM.

En Europe, les banques, pour la plupart exposées aux pays de la zone euro les plus endettés, ont fini en baisse de plus de 3%.

Les banques américaines JPMorgan et Wells Fargo, qui ont publié leurs résultats, cèdent plus de 2% chacune.   Suite...

 
<p>La cl&ocirc;ture des Bourses europ&eacute;ennes</p>