Le G20 pourrait apporter 500 milliards de dollars au plus au FMI

vendredi 13 avril 2012 14h34
 

BRUXELLES (Reuters) - Les 20 principales économies mondiales devraient se mettre d'accord pour augmenter de 400 à 500 milliards de dollars les ressources du Fonds monétaire international (FMI), un montant inférieur à celui de 600 milliards évoqué initialement par le FMI, ont déclaré à Reuters plusieurs responsables du G20.

Ces capitaux sont censés donner au FMI les moyens de combattre la crise de la dette souveraine dans la zone euro.

Les ministres des Finances du G20 se réunissent la semaine prochaine à Washington et la volonté du Fonds d'augmenter ses ressources sera au centre de leurs discussions.

"Je dirais que ce sera quelque part entre 400 et 500 milliards de dollars et que cela dépendra beaucoup des engagements des grandes économies mondiales et des économies européennes extérieures à la zone euro", a dit un responsable du G20.

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a déclaré jeudi qu'un accord pourrait prendre du temps, laissant entendre que la réunion de la semaine prochaine pourrait ne pas déboucher sur un accord définitif.

Elle a également dit qu'il était possible que le FMI ait besoin de moins de ressources qu'il ne le pensait voici quelques mois, les risques économiques et financiers s'étant atténués, de même que ses besoins de financement.

Les opérations à long terme (LTRO) de la Banque centrale européenne, deux refinancements à trois ans opérés en décembre et fin février, en abreuvant abondamment en liquidités le système bancaire, ont eux aussi contribué à diminuer les besoins du Fonds, de l'avis de responsables.

Le FMI estimait en janvier qu'il lui faudrait 500 milliards de dollars de plus pour des prêts et une rallonge de 100 milliards en réserves aux fins de protection des risques nés de la crise de la dette de la zone euro.

"IRRÉALISTE"   Suite...