April 12, 2012 / 3:33 PM / 5 years ago

La demande en crédits va rester faible selon la BCE

2 MINUTES DE LECTURE

<p>Dans son bulletin mensuel, la Banque centrale europ&eacute;enne (BCE) indique que la demande en cr&eacute;dits de la part des entreprises et des m&eacute;nages dans la zone euro devrait rester faible au cours des mois &agrave; venir, ce qui devrait limiter les risques inflationnistes. /Photo d'archives/Alex Domanski</p>

FRANCFORT (Reuters) - La demande en crédits de la part des entreprises et des ménages dans la zone euro devrait rester faible au cours des mois à venir, ce qui devrait limiter les risques inflationnistes, a indiqué jeudi la Banque centrale européenne dans son bulletin mensuel.

L'injection de plus de 1.000 milliards d'euros à trois ans par la BCE n'a pas eu d'impact spectaculaire sur la prise de crédits, consommateurs et entreprises continuant de jouer la carte de la prudence en raison du climat d'incertitudes.

"Les principaux indicateurs suggèrent que la demande en crédits des ménages et des sociétés non-financières devrait rester faible, au moins au cours de la première partie de 2012", dit la BCE.

Elle constate par ailleurs que la tendance voulant que les banques durcissent les conditions d'octroi de prêts se confirme.

Jeudi, également, Peter Praet, membre du directoire de la BCE, a jugé que la situation économique mondiale restait "extrêmement compliquée".

Eva Kuehnen, Nicolas Delame pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below