Technicolor cherche un partenaire pour ses décodeurs

mercredi 11 avril 2012 17h20
 

par Gwénaëlle Barzic et Alice Cannet

PARIS (Reuters) - Technicolor espère fusionner son activité déficitaire de fabrication de décodeurs avec l'un des principaux acteurs du secteur, appelé à se consolider dans un contexte de pressions sur les prix, a déclaré à Reuters son directeur général Frédéric Rose.

Le groupe, qui recherche un repreneur pour son dernier site de production en France, mène des discussions informelles avec plusieurs parties en vue d'un possible rapprochement, a-t-il ajouté, sans les nommer.

"On est au bal et on ne sait pas encore avec qui on va danser. Tout le monde s'observe et se regarde", a expliqué Frédéric Rose, estimant que le marché, fort de cinq à six groupes dépassant le milliard d'euros de chiffre d'affaires, devrait se réduire à trois grands acteurs dans le courant de cette année.

"Fusionner notre activité avec celle d'un autre pourrait avoir beaucoup de sens parce qu'elle pourrait nous permettre d'augmenter notre footprint, d'obtenir des meilleurs prix de nos fournisseurs asiatiques et d'amortir notre R&D et notre structure opérationnelle sur un plus large volume."

Prié de dire s'il serait acheteur ou vendeur, Frédéric Rose a répondu que le groupe, endetté à hauteur de plus d'un milliard d'euros, n'avait pas les moyens de faire une grosse acquisition.

En concurrence avec Motorola Mobility que Google est sur le point de racheter, ainsi qu'avec le britannique Pace, Technicolor est l'un des principaux fabricants de "set-top boxes" donnant accès à internet, la télévision et le téléphone.

L'an dernier, il a subi de plein fouet le ralentissement économique dans la zone euro de pair avec des pressions accrues sur les prix de la part des opérateurs télécoms qui s'approvisionnent désormais pour certains en Chine et en Tunisie.

Technicolor, qui a essuyé une perte opérationnelle de 43 millions d'euros dans sa division dédiée aux décodeurs, a annoncé en décembre un plan social portant sur 600 emplois dans le monde, sur un effectif total de 16.900, et se donne pour objectif de revenir à l'équilibre d'ici la fin de l'année.   Suite...

 
<p>Le directeur g&eacute;n&eacute;ral de Technicolor, Fr&eacute;d&eacute;ric Rose a d&eacute;clar&eacute; &agrave; Reuters que le groupe, qui recherche un repreneur pour son dernier site de production en France, esp&eacute;rait fusionner son activit&eacute; d&eacute;ficitaire de fabrication de d&eacute;codeurs avec l'un des principaux acteurs du secteur, appel&eacute; &agrave; se consolider dans un contexte de pressions sur les prix. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>