La statistique de l'emploi a pesé sur Wall Street

lundi 9 avril 2012 22h30
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse lundi, pour la quatrième séance d'affilée, en réaction à une médiocre statistique de l'emploi publiée vendredi dernier.

La cote, qui était parvenue à réduire ses pertes dans le courant de l'après-midi, les a à nouveau aggravées dans les dernières transactions et les indices affichent des reculs de 1% au moins.

Le Dow Jones termine pour sa part en deçà de sa moyenne mobile de 15 jours pour la première fois depuis le 19 décembre.

L'indice S&P-500 a touché un plus bas de plus de trois semaines en séance mais a fini bien au-dessus de sa moyenne mobile de 50 jours proche de 1.371.

Le Dow Jones perd 130,55 points (1,00%) à 12.929,59. Le S&P-500 cède 15,88 points (1,14%)à 1.382,20. Le Nasdaq Composite abandonne 33,42 points (1,08%) à 3.047,08.

L'économie américaine a créé nettement moins d'emplois qu'attendu en mars, ce qui devrait prolonger le débat sur la nécessité pour la Réserve fédérale d'adopter de nouvelles mesures de soutien à la croissance, même si le taux de chômage, à 8,2%, est au plus bas depuis trois ans.

A la suite des pertes modestes de la semaine passée, des seuils de soutien se dégagent de 1.375 à 1.380 pour le S&P, observe Scott Davies (Brown Brothers Harriman).

"Nous avons réagi à des chiffres de l'emploi faibles et maintenant nous allons passer aux résultats de sociétés, surtout les banques dans le courant de la semaine", a dit en séance Paul Nolte (Dearborn Partners).

La statistique soulève des questions sur la capacité des Etats-Unis à stimuler la croissance mondiale, en un moment où refont surface les craintes vis-à-vis de la situation de la dette en Europe et de la Chine, pour laquelle certains commencent à craindre un atterrissage en catastrophe.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>