Volksbanken a perdu 1,35 milliard d'euros en 2011

jeudi 5 avril 2012 15h34
 

VIENNE (Reuters) - La banque autrichienne en difficulté Volksbanken, dont l'Etat est sur le point de prendre une importante minorité du capital, a annoncé jeudi avoir perdu 1,35 milliard d'euros en 2011.

Ce résultat est le fait à la fois de dépréciations passées sur ses activités en Europe de l'Est et de pertes subies sur des titres de dette souveraine grecques et d'autres mauvaises créances.

Autrefois quatrième banque d'Autriche, Volksbanken a échoué aux tests de résistance européens l'an dernier.

L'anticipation d'une lourde perte et la lenteur de la restructuration de la banque ont conduit en février dernier le gouvernement autrichien a lancer un plan de sauvetage qui coûtera plus d'un milliard d'euros à l'Etat et se traduira pour les actionnaires actuels par la perte de plus de 70% de leurs avoirs.

En novembre, la banque avait dit que sa perte 2011 serait supérieure d'au moins 10% à la fourchette allant de 900 à 1.050 millions d'euros donnée en octobre.

Si l'on tient compte des mesures de recapitalisation de la banque, qui doivent être approuvées lors d'une assemblée générale convoquée pour le 26 avril, la perte 2011 est ramenée à 53,5 millions d'euros, souligne Volksbanken dans un communiqué.

A l'issue du renflouement de l'établissement, la majorité du capital devrait rester détenue par des banques régionales, l'Etat prenant pour sa part une participation de plus de 40%.

Vienne aura de ce fait le droit de nommer quatre membres du conseil de surveillance de Volksbanken. Selon une source financière, le gouvernement autrichien va notamment faire entrer Gertrude Tumpell-Gugerell, ancienne membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), au conseil de la banque.

Aux yeux des agences de notation, l'importance du secteur financier en Autriche est l'un des risques qui pèsent sur la note souveraine du pays.

Standard & Poor's a retiré à Vienne son "AAA" en janvier dernier et Moody's a dit qu'elle pourrait faire de même.

Michael Shields, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

 
<p>La banque autrichienne en difficult&eacute; Volksbanken, dont l'Etat est sur le point de prendre une importante minorit&eacute; du capital, a perdu 1,35 milliard d'euros en 2011. /Photo prise le 28 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Heinz-Peter Bader</p>