Succès de la mission de reconnaissance menée sur Elgin

jeudi 5 avril 2012 19h30
 

par Oleg Vukmanovic et Henning Gloystein

ABERDEEN/LONDRES (Reuters) - Total a annoncé jeudi le succès de la mission de reconnaissance menée par une équipe de spécialistes vers sa plate-forme d'Elgin, en mer du Nord, afin d'examiner la fuite de gaz qu'il doit tenter d'arrêter.

Un hélicoptère a décollé d'Aberdeen à 10h30 (heure locale) et s'est posé sur la plate-forme de production et d'habitation (PUQ) d'Elgin avant de revenir en toute sécurité à Aberdeen à 16h50 (heure locale), a précisé le groupe pétrolier dans un communiqué.

Il transportait trois collaborateurs de Total connaissant la plate-forme et cinq experts de Wild Well Control, la société spécialisée dans les interventions sur puits.

Des conditions météorologiques défavorables avaient jusqu'à présent empêché Total de faire décoller un hélicoptère.

L'équipe, qui est ainsi restée près de quatre heures sur la plate-forme d'Elgin, a rassemblé des informations préliminaires qui seront utilisées pour préparer le déploiement des équipements nécessaires à l'opération de contrôle du puits.

Le succès des opérations entreprises au cours des prochains jours dépendra entre autres de l'évolution des conditions météorologiques. Des vents favorables ont permis jeudi le bon déroulement de l'opération.

La surveillance aérienne de la zone touchée par la fuite suggère qu'un voile d'hydrocarbures résultant de la fuite s'évapore naturellement et n'aura qu'un impact minime sur l'environnement, a déclaré de son côté le ministère britannique de l'Energie.

Total a expliqué en début de semaine que la mission de reconnaissance visait à déterminer s'il était possible de mettre fin à la fuite en injectant de la boue dans le puits et si d'autres mesures étaient nécessaires.   Suite...

 
<p>Total a envoy&eacute; une &eacute;quipe de sp&eacute;cialistes des situations de crise vers sa plate-forme d'Elgin, en mer du Nord, afin d'examiner la fuite de gaz qu'il doit tenter d'arr&ecirc;ter. Des conditions m&eacute;t&eacute;orologiques d&eacute;favorables avaient jusqu'&agrave; pr&eacute;sent emp&ecirc;ch&eacute; le d&eacute;collage d'un h&eacute;licopt&egrave;re charg&eacute; de conduire ces experts sur le site. /Photo prise le 29 mars 2012/REUTERS/Total E&amp;P</p>