Fillon appelle l'UE à négocier sur la taxe carbone aéronautique

jeudi 5 avril 2012 12h16
 

par Patrick Vignal

PARIS (Reuters) - L'Union européenne doit être prête à modifier son système de quotas d'émissions de CO2 mis en place dans l'aérien afin ne pas léser son industrie aéronautique, écrit François Fillon dans une lettre adressée au président de la Commission européenne.

Cette directive, qui oblige depuis janvier les compagnies faisant voler des avions dans le ciel européen à acheter l'équivalent de 15% de leurs émissions de CO2, sous peine de payer une taxe de 100 euros par tonne émise hors quotas, a provoqué l'ire des Etats-Unis, de la Chine et de l'Inde.

"Il paraît absolument indispensable que l'Union, au regard du contexte international qui ne cesse de se dégrader sur ce dossier, déploie tous les efforts nécessaires pour trouver des solutions mutuellement acceptables avec les Etats tiers", écrit le Premier ministre dans la lettre à José Manuel Barroso, dont Reuters a obtenu une copie.

Des contacts politiques "doivent être l'occasion de préciser clairement que l'Union européenne est prête, comme le prévoit déjà la directive, à réviser sa législation, dès lors que les Etats tiers accepteraient de participer à un accord international qui soit à la fois ambitieux, global, non-discriminatoire et juridiquement contraignant de réduction des émissions du secteur aérien", ajoute le Premier ministre.

Mais si l'Union et ses entreprises devaient faire l'objet de mesures discriminatoires, il doit être clair que "l'Union n'hésiterait pas à réagir fermement en adoptant des mesures appropriées", écrit François Fillon.

Les responsables d'Airbus, de compagnies aériennes dont Air France et de motoristes européens ont écrit aux dirigeants politiques européens pour les enjoindre de résoudre la querelle provoquée par l'introduction de cette taxe carbone dans l'Union.

Les signataires estiment que les représailles de la Chine et d'autres pays opposés au plan européen visant à réduire les émissions de carbone (ETS) afin de limiter le réchauffement climatique entraînent de lourdes conséquences pour le secteur.

LA CHINE BLOQUE UNE COMMANDE D'AIRBUS   Suite...

 
<p>L'Union europ&eacute;enne doit &ecirc;tre pr&ecirc;te &agrave; modifier la taxe carbone a&eacute;ronautique mise en place en janvier afin ne pas l&eacute;ser son industrie a&eacute;ronautique, &eacute;crit Fran&ccedil;ois Fillon dans une lettre adress&eacute;e au pr&eacute;sident de la Commission europ&eacute;enne Jos&eacute; Manuel Barroso, dont Reuters a obtenu une copie. /Photo d'archives/REUTERS/Khaled Abdullah</p>