EDF appelé par la Consob à relever le prix offert pour Edison

jeudi 5 avril 2012 07h27
 

MILAN/PARIS (Reuters) - La Consob, l'autorité des marchés financiers italiens, a suggéré mercredi à EDF de revoir à la hausse le prix offert aux actionnaires minoritaires du groupe italien Edison, un avis qui pourrait prolonger encore un feuilleton entamé il y a près de dix ans.

Trois mois après l'annonce d'un accord entre EDF et les autres grands actionnaires du deuxième producteur d'électricité d'Italie, la Consob a estimé que "le prix indiqué par EDF de 0,84 euro par action ne semble pas représentatif du prix réel convenu entre les parties".

Elle ajoute, dans l'avis publié sur son site internet (www.consob.it) qu'un prix compris entre 0,84 et 0,95 euro serait plus cohérent avec "la notion de prix payé" et que la médiane de cette fourchette, soit 0,89 euro, peut être "un point de référence utile".

Après des mois de tractations, EDF avait conclu fin décembre un accord préliminaire pour prendre le contrôle d'Edison. Selon les termes de cet accord, EDF devait, dans un premier temps, porter de 50% à 80,7% sa participation dans Edison pour 700 millions d'euros, puis lancer une OPA sur le solde du capital.

Le groupe dirigé par Henri Proglio avait alors précisé que l'accord valorisait Edison à 0,84 euro par action.

En contrepartie, Edipower, dont Edison détient la moitié du capital et considérée par certains observateurs comme la "pépite" du groupe italien, devait passer totalement aux mains des actuels actionnaires de référence italiens, conduits par A2A.

Mais le groupe français avait alors conditionné l'application de l'accord à la confirmation par la Consob du prix de 0,84 euro par action Edison pour l'OPA obligatoire sur les minoritaires.

Dans un communiqué publié mercredi soir, EDF estime que la condition qu'il avait fixée de ne pas payer plus que 0,84 euro par action Edison n'est pas remplie.

"L'obligation d'EDF de procéder à la réorganisation actionnariale est conditionnée à la confirmation par la Consob d'un prix de 0,84 euro par action pour l'offre obligatoire. L'avis de la Consob ne permet pas de remplir cette condition", déclare le groupe français.   Suite...

 
<p>La Consob, l'autorit&eacute; des march&eacute;s financiers italiens, a sugg&eacute;r&eacute; mercredi &agrave; EDF de revoir &agrave; la hausse le prix offert aux actionnaires minoritaires du groupe italien Edison, un avis qui pourrait prolonger encore un feuilleton entam&eacute; il y a pr&egrave;s de dix ans. /Photo d'archives/REUTERS/Max Rossi</p>