Le yaourt grec, locomotive de Danone pour reconquérir les USA

mercredi 4 avril 2012 12h50
 

par Noëlle Mennella et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Danone met les bouchées doubles pour rattraper son retard aux Etats-Unis dans le marché très dynamique du yaourt grec, sur lequel il pourrait s'appuyer pour s'imposer auprès des Américains qui consomment six fois moins de produits laitiers frais que les Européens.

Mais si Danone réduira cette année l'écart avec le leader du yaourt grec outre-Atlantique - le groupe turc Agro Farma qui a enthousiasmé les Américains avec sa marque Chobani - il mettra du temps pour y ancrer ses produits phares, estiment des analystes interrogés par Reuters.

Focalisé sur son Activia, Danone reconnaît avoir "raté le train du yaourt grec" aux Etats-Unis. Pire, Chobani, qui fait écho à la diète protéinée très en vogue avec son produit à 0% de matières grasses, sans cholestérol et riche en protéines, a phagocyté les autres segments des produits laitiers frais.

Pourtant deux fois plus cher qu'un yaourt ordinaire, Chobani est rapidement devenu numéro un des ventes, prenant près de 60% du segment du yaourt grec contre environ 17% pour Danone, 15% pour le grec Fage et 6% pour General Mills. Et Danone qui contrôlait 35,7% du marché américain des yaourts en 2009 n'en revendiquait plus que 33,1% en 2011.

L'HÉGÉMONIE DU YAOURT GREC

Danone est passé à la contre-offensive avec son propre yaourt grec, Oikos, dont les ventes ont augmenté de plus de 50% l'an dernier. Robert Dickerson, de l'institut Consumer Edge Research, estime que le français a accru de près de 4% sa part du marché en dollar ces deux derniers mois alors que Chobani en a perdu près de 6%.

Danone n'entend pas en rester là. Il a investi 100 millions de dollars dans son usine de l'Ohio afin d'accroître son offre dès le second semestre de cette année et a mis trois millions en février dans une campagne publicitaire durant le très populaire Super Bowl, meilleure audience de la télévision américaine.

"La différence de taille critique entre Danone et Chobani pourrait permettre à Danone, surtout à partir du deuxième semestre, de continuer à rattraper le retard qu'il a pris dans le yaourt grec et donc de retrouver graduellement une part de marché plus en ligne avec sa part globale dans les yaourts aux Etats-Unis", évalue Cédric Besnard, analyste chez HSBC.   Suite...

 
<p>Danone met les bouch&eacute;es doubles pour rattraper son retard aux Etats-Unis dans le march&eacute; tr&egrave;s dynamique du yaourt grec, sur lequel il pourrait s'appuyer pour s'imposer aupr&egrave;s des Am&eacute;ricains qui consomment six fois moins de produits laitiers frais que les Europ&eacute;ens. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen</p>