Les Bourses européennes finissent dans le rouge

mardi 3 avril 2012 18h25
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse mardi, réduisant les gains appréciables de la séance précédente, les soucis entourant la dette espagnole ayant en particulier affecté les valeurs bancaires.

A Paris, le CAC 40 a perdu 1,62% (56,13 points) à 3.406,78. Londres a baissé de 0,62%. L'Ibex espagnol recule encore plus, de 2,7%, suivi de près par l'indice de la Bourse de Milan (-2%). Du côté des indices paneuropéens, le FTSEurofirst 300 cède 1,12% et l'EuroStoxx 50 recule de 1,69%.

L'indice phare de la place parisienne conserve cependant une dynamique haussière au-dessus des 3.350 points, avec 3.600 points en ligne de mire à moyen terme. A court terme une première zone de résistance pourrait s'établir sur les 3.490 points, selon l'analyse graphique de Franklin Pichard, directeur de Barclays Bourse.

L'endettement de l'Espagne va bondir en 2012 à son niveau le plus élevé depuis au moins 1990, a annoncé mardi le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy.

Wall Street est pour sa part en recul, la Bourse donnant des signes de fatigue après un démarrage du deuxième trimestre en trombe.

L'indice S&P-500 a terminé au plus haut depuis la mi-mai 2008 lundi et le Dow Jones au plus haut depuis le 31 décembre 2007. Le Nasdaq Composite pour sa part a fini une fois de plus à un niveau qu'on n'avait plus observé depuis la fin 2000.

L'attente du compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale, en début de soirée, contribue également à ce que les places boursières marquent une pause. Les marchés se demandent notamment si la Fed fera la moindre allusion à un éventuel QE3 (troisième assouplissement quantitatif).

"Je serais vraiment étonné qu'il y ait quoi que ce soit susceptible de faire bouger les marchés dans ces minutes, toutefois, les autres sources étant à court d'inspiration, je pense qu'on va y chercher quand même quelque chose mais je doute qu'on trouve", dit Ian Williams (Peel Hunt).

.Ce sentiment négatif a notamment affecté les banques hispaniques: Santander et BBVA perdent 4% et 4,5% respectivement.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES BOURSES EUROP&Eacute;ENNES</p>