April 3, 2012 / 9:18 AM / 5 years ago

Le chômage en hausse pour le huitième mois consécutif en Espagne

3 MINUTES DE LECTURE

<p>Devant une agence pour l'emploi &agrave; Pontevedra, dans le nord-ouest de l'Espagne. Le nombre d'Espagnols inscrits comme demandeurs d'emploi a connu un huiti&egrave;me mois cons&eacute;cutif de hausse en mars (+ 0,8%), les entreprises dans tous les secteurs continuant &agrave; licencier pour tenter de r&eacute;sister &agrave; l'aggravation de la crise. Avec 38.769 demandeurs d'emplois suppl&eacute;mentaires le mois dernier, le nombre d'Espagnols au ch&ocirc;mage s'&eacute;l&egrave;ve d&eacute;sormais &agrave; 4,75 millions. /Photo prise le 3 avril 2012/Miguel Vidal</p>

MADRID (Reuters) - Le nombre d'Espagnols inscrits comme demandeurs d'emploi a connu un huitième mois consécutif de hausse en mars, les entreprises dans tous les secteurs continuant à licencier pour tenter de résister à l'aggravation de la crise.

La hausse du nombre de chômeurs inscrits a été de 0,8% en mars par rapport à février, soit 38.769 demandeurs d'emplois supplémentaires. Il y a au total 4,75 millions d'Espagnols au chômage, selon les chiffres du ministère du Travail.

Le taux de chômage officieux, qui inclut les chômeurs non inscrits, s'est élevé à 22,9% au quatrième trimestre 2011, soit le taux le plus fort de tous les pays de l'Union européenne.

Près du tiers des habitants des 17 pays de la zone euro privés d'emploi sont Espagnols et la moitié des Espagnols de moins de 25 ans sont au chômage, selon les statistiques d'Eurostat.

Le plan d'austérité annoncé vendredi par le gouvernement de Madrid pour réduire le déficit budgétaire, qui inclut une baisse importante des dépenses de l'Etat, risque d'affecter davantage la croissance espagnole. Une réforme du marché du travail pour le rendre plus flexible pourrait en outre renforcer la hausse du chômage à court terme.

"Le chômage va continuer à augmenter parce qu'il faudrait une croissance autour de 1,4% ou 1,5% pour créer des emplois et que cela ne nous semble pas réalisable avant 2014", commente l'économiste de Citi, Guillaume Menuet.

"Les réformes brutales du marché du travail se traduisent généralement par davantage de chômage à court terme", ajoute-t-il.

Le gouvernement espagnol s'attend à une contraction de l'économie de 1,7% cette année, une prévision plus optimiste que celle de Citi, qui table sur -2,7% en 2012 et -1,2% en 2013.

aul Day, Tangi Salaün pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below