Un accord salarial positif pour la consommation en Allemagne ?

lundi 2 avril 2012 21h00
 

par Sarah Marsh et Alice Baghdjian

BERLIN (Reuters) - L'augmentation salariale conclue ce week-end dans la fonction publique allemande risque de faire des émules dans le secteur privé, ce qui pèsera sur les entreprises mais pourrait favoriser une reprise salutaire de la consommation sans poser de risque excessif en matière d'inflation.

D'après l'accord conclu samedi, près de deux millions de fonctionnaires allemands vont être augmentés de 6,3% sur les deux années à venir.

Cette hausse des traitements plus forte qu'attendu, au grand dam de certaines municipalités en mal de financements, risque d'inspirer les salariés du privé, alors que l'Allemagne continue d'afficher une santé économie insolente au regard de la plupart de ses voisins.

Les analystes s'attendent à ce que les secteurs les plus performants du pays, notamment la métallurgie, connaissent des demandes d'augmentation similaires et même plus importantes encore que celle obtenue dans le public.

"Les travailleurs pensent qu'ils peuvent insister davantage dans ces secteurs, puisqu'ils perçoivent le public comme contraint d'être prudent en raison de la crise (de la dette) de la zone euro", commente Holger Schmieding, de Berenberg Bank.

Des années de croissance limitée des salaires ont dopé la compétitivité de l'Allemagne. Combinées aux réformes du marché du travail, elles ont permis de faire reculer le taux de chômage à son plus bas niveau depuis vingt ans, à 6,7%. Les salariés ont souvent dû renoncer à des augmentations en échange de la sécurité de l'emploi.

Mais les économistes soulignent que cette tendance a pesé sur les dépenses de consommation, rendant la première économie d'Europe excessivement dépendante de ses exportations, aujourd'hui vulnérables face à une croissance mondiale incertaine et à une demande en berne au sein de la zone euro.

RENÉGOCIATIONS SALARIALES EN SÉRIE   Suite...

 
<p>Galerie marchande &agrave; Berlin. L'augmentation salariale conclue ce week-end dans la fonction publique allemande risque de faire des &eacute;mules dans le secteur priv&eacute;, ce qui p&egrave;sera sur les entreprises mais pourrait favoriser une reprise salutaire de la consommation sans poser de risque excessif en mati&egrave;re d'inflation. D'apr&egrave;s l'accord conclu samedi, pr&egrave;s de deux millions de fonctionnaires allemands vont &ecirc;tre augment&eacute;s de 6,3% sur les deux ann&eacute;es &agrave; venir. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann</p>