Total maintient ses plans d'investissements malgré la fuite

lundi 2 avril 2012 17h45
 

par Benjamin Mallet et Muriel Boselli

PARIS/ABERDEEN (Reuters) - Total a fait savoir lundi qu'il ne prévoyait pas de réviser ses objectifs en matière d'investissements et de dividende après la fuite de gaz survenue sur l'une de ses plates-formes en mer du Nord, dont il se refuse toutefois à chiffrer l'impact futur.

Ces déclarations interviennent alors que, selon deux sources industrielles proches du dossier, le pétrolier français prévoit d'envoyer dans les prochains jours un hélicoptère de reconnaissance sur la plate-forme d'Elgin afin de vérifier la sécurité des installations avant une éventuelle intervention humaine pour stopper la fuite.

"En nous basant sur notre évaluation actuelle de la situation, nous pensons que le groupe continuera de générer largement assez de cash sur la période 2012-2014 pour financer son programme de dépenses d'investissements et ses dividendes", a déclaré le directeur financier de Total, Patrick de La Chevardière, lors d'une conférence téléphonique avec les analystes.

"Nous n'avons donc actuellement pas de raison de changer nos plans en matière de programme d'investissements et d'engagement à verser un dividende compétitif", a-t-il ajouté.

Total avait annoncé en septembre qu'il prévoyait 23 milliards de dollars d'investissements par an en moyenne sur 2012-2014. Pour la seule année 2012, il a précisé en février qu'il tablait sur des investissements hors acquisitions de l'ordre de 24 milliards contre 20,6 milliards en 2011.

"Il est trop tôt pour donner aujourd'hui une estimation des coûts futurs (liés à la fuite)", a cependant déclaré Patrick de La Chevardière.

L'ACTION PROGRESSE EN BOURSE

Précisant que Elgin-Franklin représentait 53.000 barils équivalent pétrole par jour dans le budget pour 2012, soit 2% de la production de Total, Patrick de La Chevardière a en outre indiqué que la fermeture de cette plate-forme avait un impact négatif d'environ 1,5 million de dollar par jour au niveau du résultat opérationnel.   Suite...

 
<p>Total ne pr&eacute;voit pas de r&eacute;viser ses objectifs en mati&egrave;re d'investissements et de dividende apr&egrave;s la fuite de gaz survenue sur l'une de ses plates-formes en mer du Nord, dont il se refuse toutefois &agrave; chiffrer l'impact futur. /Photo d'archives/REUTERS/Pascal Rossignol</p>