Total forera deux puits de secours "dès que possible" à Elgin

vendredi 30 mars 2012 18h49
 

LONDRES/PARIS (Reuters) - Total a fait savoir vendredi qu'il lancerait "dès que possible" le forage de deux puits de secours dans les installations d'où provient depuis dimanche la fuite de sa plate-forme d'Elgin, en mer du Nord.

Le groupe pétrolier français a en outre estimé que les opérations de surveillance et d'interventions sur le puits concerné, dont l'exploitation avait été stoppée en 2011 après des anomalies, s'étaient faites dans le respect des procédures en vigueur.

"On va commencer le forage des puits dès que possible", a déclaré lors d'une réunion avec la presse Michel Hourcard, directeur développement de la branche exploration et production de Total et porte-parole technique sur l'incident d'Elgin.

Interrogé sur la durée de l'opération, il a jugé "raisonnable" le délai de six mois auparavant évoqué par Total.

Michel Hourcard a également indiqué que le groupe envisageait d'injecter en parallèle de la boue dans le puits d'où provient la fuite de gaz.

Philippe Guys, directeur général de Total exploration-production au Royaume-Uni, avait auparavant indiqué lors d'une conférence de presse à Aberdeen, en Ecosse, que le forage de puits de secours pourrait démarrer d'ici 7 à 10 jours.

Michel Hourcard a de son côté rappelé que l'exploitation du puits d'Elgin d'où provient la fuite avait été arrêtée depuis "un peu plus d'un an" après la constatation d'une "anomalie dans les conditions de production".

"Il y a eu au début du mois de février (2012) une deuxième anomalie qui s'est produite dans les enregistrements de pression (...), ce qui nous a amenés à dire qu'il s'était passé probablement quelque chose qui nous amenait à intervenir", a-t-il ajouté.

SITUATION "STABLE"   Suite...

 
<p>FUITE DE GAZ TOTAL EN MER DU NORD</p>