Nouvelle étape dans le conflit Airbus-Boeing sur les subventions

vendredi 30 mars 2012 20h36
 

par Doug Palmer

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis estiment que les Etats européens n'ont pas mis fin aux subventions illégales à Airbus et vont mettre en oeuvre la première étape d'une procédure de sanctions devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a annoncé vendredi le représentant américain au Commerce, Ron Kirk.

Cette initiative peut en théorie aboutir à des sanctions importantes frappant les produits européens.

"Nous refusons de rester sans réaction pendant que les entreprises et les salariés américains sont désavantagés", a déclaré Ron Kirk dans un communiqué.

Les Etats-Unis, précise le texte, vont demander à l'OMC de dire si l'Union européenne s'est bien conformée à une décision précédente de l'organisation défavorable aux aides publiques à Airbus.

"Les subventions aéronautiques de l'Union européenne ont coûté aux sociétés américaines du secteur aérien des dizaines de milliards de dollars en termes de chiffre d'affaires perdu, ce qui a coûté leur emploi aux salariés américains et affecté leurs familles et leur entourage", affirme Ron Kirk.

Les Etats-Unis présenteront officiellement leur demande lors d'une réunion de l'organisme de l'OMC chargé de régler les différends, prévue le 13 avril.

Selon les Etats-Unis, les précédentes décisions de l'OMC montrent que les gouvernements européens ont octroyé à Airbus plus de 18 milliards de dollars (13,5 milliards d'euros) d'aides au financement, un chiffre contesté côté européen.

Si l'OMC juge que l'Union européenne n'a pas supprimé le programme d'aides contesté, l'Europe pourrait s'exposer à des sanctions commerciales susceptibles d'affecter ses exportations vers les Etats-Unis.   Suite...

 
<p>Les Etats-Unis estiment que les gouvernements europ&eacute;ens n'ont pas mis fin aux subventions ill&eacute;gales &agrave; Airbus et vont en cons&eacute;quence mettre en oeuvre la premi&egrave;re &eacute;tape de la proc&eacute;dure de sanctions devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a annonc&eacute; le repr&eacute;sentant am&eacute;ricain au Commerce, Ron Kirk. Cette initiative peut en th&eacute;orie aboutir &agrave; des sanctions d'un montant de plusieurs milliards de dollars frappant les produits europ&eacute;ens. /Photo prise le 25 juin 2011/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>