La zone euro d'accord pour augmenter sa puissance de feu

vendredi 30 mars 2012 21h21
 

par Jan Strupczewski et Annika Breidthardt

COPENHAGUE (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) se sont mis d'accord vendredi pour renforcer la capacité d'intervention globale des fonds d'urgence destinés à juguler la crise des dettes souveraines au sein du bloc, sans qu'il soit acquis que cette avancée satisfasse les marchés et les membres non européens du G20.

Les 17 pays de la zone euro ont décidé de combiner les deux fonds de sauvetage existants pour disposer de 500 milliards d'euros de fonds supplémentaires en cas d'urgence d'ici la mi-2013, en sus des 200 milliards déjà engagés par le Fonds européen de stabilité financière (FESF) -le fonds d'urgence temporaire qui sera désactivé en juillet 2013- au profit de la Grèce, de l'Irlande et du Portugal.

La Commission européenne avait proposé de porter le total des fonds disponibles à 940 milliards d'euros dont 740 milliards disponibles, une somme jugée trop élevée par des pays comme l'Allemagne, la Finlande et les Pays-Bas.

Le compromis a été bien accueilli par les investisseurs et le rendement des obligations d'Etat espagnoles a reflué après s'être tendu au lendemain d'une grève générale dans le pays et avant la présentation d'un budget d'austérité.

"La décision d'aujourd'hui est un compromis européen classique. Il va aussi loin que le gouvernement allemand est prêt à aller et constitue le minimum de ce que les autres pays membres de la zone euro espéraient", a déclaré Carsten Brzeski, économiste à la banque ING.

"Evidemment, une augmentation plus importante dans le droit fil d'options discutées précédemment aurait envoyé un message plus fort et aurait été plus convaincante", a-t-il ajouté.

"Après le renforcement décidé aujourd'hui, la BCE va continuer à jouer le rôle de pompier volant de la zone euro."

La capacité combinée de prêts du FESF et du MES a ainsi été portée de 500 milliards à 700 milliards d'euros par les ministres des Finances, précise un communiqué officiel.   Suite...

 
<p>R&eacute;unis vendredi &agrave; Copenhague, les ministres des Finances de la zone euro se sont mis d'accord pour porter la capacit&eacute; d'intervention totale des fonds d'urgence destin&eacute;s &agrave; juguler la crise des dettes souveraines au sein du bloc &agrave; quelque 800 milliards d'euros. /Photo prise le 30 mars 2012/REUTERS/Fabian Bimmer</p>