Casino veut évincer Diniz et Houzé de son conseil

vendredi 30 mars 2012 00h09
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Casino a annoncé jeudi qu'il proposerait à ses actionnaires de ne pas renouveler les mandats d'administrateurs d'Abilio Diniz, son partenaire brésilien, et de Philippe Houzé, président du directoire des Galeries Lafayette en conflit ouvert avec le distributeur sur Monoprix.

Le distributeur ne remplacera qu'un des deux administrateurs et proposera la nomination de Sylvia Jay, présidente de L'Oréal au Royaume-Uni.

Casino et les Galeries Lafayette ont entamé un bras de fer juridico-financier en février, les deux groupes se déchirant sur

la valorisation de Monoprix, qu'ils détiennent à 50-50. (voir , et )

Dans un communiqué, le groupe de grands magasins, deuxième actionnaire de Casino, indique avoir pris acte de cette décision et réitère sa demande de respect du protocole d'accord signé avec le distributeur sur la fixation du prix de la participation des Galeries Lafayette dans Monoprix.

Les Galeries Lafayette ajoutent qu'elles demeureront actionnaires de Casino.

Abilio Diniz, président et actionnaire du distributeur brésilien Grupo Pao de Açucar (GPA), avait quant à lui tenté d'orchestrer en juin une fusion de GPA avec la filiale brésilienne de Carrefour, une initiative qui avait entraîné une vigoureuse contre-attaque de Casino, lié à l'homme d'affaires brésilien par un pacte d'actionnaires.

Après avoir été lâché par les pouvoirs publics brésiliens et à l'issue de plusieurs semaines de bataille judiciaire et médiatique, Casino l'avait finalement emporté, obligeant Abilio Diniz et Carrefour à renoncer à leur projet.   Suite...