Une nouvelle affaire menace News Corp, le groupe de Murdoch

mercredi 28 mars 2012 09h27
 

par Sonali Paul

MELBOURNE (Reuters) - Déjà fragilisé par le scandale des écoutes téléphoniques clandestines en Grande-Bretagne, News Corp, le groupe de médias de Rupert Murdoch, est au centre de nouvelles accusations lancées en Grande-Bretagne et en Australie.

Cette nouvelle affaire porte sur les agissements présumés d'une filiale du groupe qui aurait eu pour mission de favoriser le piratage de chaînes de télévision payante concurrentes.

L'Australian Financial Review écrit mercredi que News Corp s'est servi d'Operational Security, filiale créée au milieu des années 1990, pour saboter ses concurrents. L'émission Panorama, diffusée en Grande-Bretagne par la BBC, avait déjà fait état de soupçons similaires.

"Il s'agit d'allégations sérieuses, et toute allégation d'activité délictueuse doit être transmise à la police fédérale australienne", a déclaré à Reuters une porte-parole du ministre australien de la Communication, Stephen Conroy.

News Ltd, la branche australienne de News Corp, a condamné mercredi ces accusations.

"Cette histoire est pleine d'inexactitudes factuelles, de références imparfaites, de conclusions fantaisistes et d'accusations sans fondement, qui ont été rejetées par des tribunaux étrangers", peut-on lire dans un communiqué.

Operational Security était une branche de NDS, filiale de News Corp spécialisée dans le cryptage des signaux, une activité cruciale pour les chaînes de télévision payante.

Depuis la diffusion du reportage de Panorama, NDS a démenti "avoir jamais été en possession de codes à des fins de promouvoir le piratage" et News Corp, qui l'a vendue ce mois-ci à Cisco Systems pour cinq milliards de dollars, a dit accepter "pleinement" les assurances fournies par son ancienne filiale.   Suite...

 
<p>Le si&egrave;ge de News Corp &agrave; New York. D&eacute;j&agrave; fragilis&eacute; par le scandale des &eacute;coutes t&eacute;l&eacute;phoniques clandestines en Grande-Bretagne, le groupe de m&eacute;dias de Rupert Murdoch, est au centre de nouvelles accusations lanc&eacute;es en Grande-Bretagne et en Australie. L'affaire porte sur les agissements pr&eacute;sum&eacute;s d'une filiale du groupe qui aurait eu pour mission de favoriser le piratage de cha&icirc;nes de t&eacute;l&eacute;vision payante concurrentes. /Photo prise le 8 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Brendan McDermid</p>