Le PDG de la Société Générale voit son bonus 2011 réduit de 43%

mardi 27 mars 2012 13h17
 

PARIS (Reuters) - Frédéric Oudéa, le PDG de la Société générale, percevra au titre de l'exercice 2011 un bonus brut de 682.770 euros, en repli de 43% par rapport à 2010, indique la banque française sur son site internet.

La SocGen ajoute que Frédéric Oudéa percevra en 2012 une rémunération fixe brute d'un million d'euros, un montant inchangé par rapport à celui de 2011.

"Dans un contexte de crise économique majeure qui affecte le secteur bancaire et les résultats du groupe Société générale, le conseil (d'administration, NDLR) a décidé de s'inscrire dans la politique de modération salariale mise en place par la direction générale pour l'ensemble des collaborateurs du groupe", explique la SocGen dans un document mis en ligne.

Les trois directeurs généraux délégués de la banque, Séverin Cabannes, Jean-François Sammarcelli et Bernardo Sanchez Incera, toucheront des rémunérations variables brutes en repli de 28% à 53% au titre de 2011.

La Société générale a vu l'an dernier son résultat net chuter de 39%, les comptes ayant été plombés par la crise de la dette dans la zone euro et les coûts liés à la restructuration de ses activités dans la banque de financement et d'investissement.

BNP Paribas a de son côté fait état à la mi-mars de baisses de rémunérations allant de 8% à 19% pour ses trois plus hauts dirigeants au titre de 2011.

Chez Credit Suisse, la rémunération du directeur général Brady Dougan au titre de 2011 a été réduite de plus de la moitié, ce qui l'a ramenée à 5,82 millions de francs suisses (4,8 millions d'euros) contre 12,76 millions l'année précédente.

Matthieu Protard et Lionel Laurent, édité par Dominique Rodriguez

 
<p>Fr&eacute;d&eacute;ric Oud&eacute;a, le PDG de la Soci&eacute;t&eacute; g&eacute;n&eacute;rale, percevra au titre de l'exercice 2011 un bonus brut de 682.770 euros, en repli de 43% par rapport &agrave; 2010, indique la banque fran&ccedil;aise sur son site internet, ajoutant que sa r&eacute;mun&eacute;ration fixe brute en 2012 s'&eacute;l&egrave;vera &agrave; un million d'euros, un montant inchang&eacute; par rapport &agrave; celui de 2011. /Phot oprise le 16 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Charles Platiau</p>