26 mars 2012 / 19:24 / dans 5 ans

La taxe sur les transactions est vouée à l'échec, selon Berlin

<p>Le ministre des Finances allemand Wolfgang Sch&auml;uble a admis pour la premi&egrave;re fois lundi que l'initiative visant &agrave; introduire une taxe sur les transactions financi&egrave;res dans la zone euro &eacute;tait vou&eacute;e &agrave; l'&eacute;chec. /Photo d'archives/REUTERS/Sukree Sukplang</p>

BERLIN (Reuters) - Le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble a admis pour la première fois lundi que l‘initiative visant à introduire une taxe sur les transactions financières dans la zone euro était vouée à l’échec.

“On ne peut tout simplement pas y arriver, même dans la seule zone euro”, a dit Schäuble à Berlin, faisant référence à cette initiative franco-allemande visant à renflouer des finances publiques atteintes par la crise financière. “On essaiera donc autre chose”.

La Grande-Bretagne et d‘autres pays européens ne soutiennent pas cette taxe, communément appelée “Taxe Robin des Bois”, a encore dit Schäuble, ajoutant que l‘instauration d‘une telle taxe n’était envisageable qu’à l’échelle de l‘Union européenne.

Un document de travail de la Commission européenne constitue la base de réflexion de cette taxe, qui pourrait lever jusqu’à 57 milliards d‘euros, l‘essentiel venant de Londres, le premier centre financier de l‘UE.

La France doit introduire dans les mois qui viennent sa propre taxe, qui ressemble au droit de timbre qu‘impose Londres sur les transactions boursières.

Gernot Heller, Noah Barkin, Erik Kirschbaum; Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below