UBS recrute une star de Merrill Lynch pour co-diriger sa BFI

jeudi 22 mars 2012 20h45
 

LONDRES (Reuters) - UBS a recruté Andrea Orcel, principal responsable des fusions-acquisitions chez Bank of America Merrill Lynch en Europe, pour co-diriger ses activités de banque d'investissement au côté de Carsten Kengeter.

La banque suisse a précisé qu'Andrea Orcel, un Italien qui a orchestré certaines des plus grosses opérations bancaires européennes de ces dernières années, prendrait ses nouvelles fonctions le 1er juillet.

Chez UBS, il travaillera sous la responsabilité de l'un de ses anciens collègues de Merrill Lynch, Sergio Ermotti, aujourd'hui directeur général du numéro un suisse du secteur.

Andrea Orcel, un quadragénaire qui parle couramment quatre langues, aura travaillé plus de 20 ans chez Merrill Lynch, où il avait été nommé en septembre 2009 responsable de la division Global Banking and Markets, un an après le rachat par Bank of America.

La nouvelle recrue d'UBS fait partie des célébrités du monde de la banque d'investissement. Il s'est entre autres occupé par le passé du rachat du néerlandais ABN Amro par Royal Bank of Scotland et a contribué à renforcer les fonds propres de l'italien Unicredit.

En 2008, il avait touché une rémunération totale de près de 34 millions de dollars (26 millions d'euros).

"Il est efficace, impitoyable même quand il s'agit de faire avancer les choses. Il y a de bonnes chances pour que certains de ses clients partent avec lui (chez UBS)", a déclaré un banquier qui a travaillé sur plusieurs opérations dans lesquelles Andrea Orcel est intervenu.

"Il provoque toujours une forte réaction chez les clients: soit ils l'aiment, soit ils le détestent."

Bank of America s'est refusé à tout commentaire.   Suite...

 
<p>UBS a recrut&eacute; Andrea Orcel, principal responsable des fusions-acquisitions chez Bank of America Merrill Lynch en Europe, pour co-diriger ses activit&eacute;s de banque d'investissement au c&ocirc;t&eacute; de Carsten Kengeter. /Photo prise le 16 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Michael Buholzer</p>