Wall Street finit en baisse, une pause pour les boursiers

mardi 20 mars 2012 21h18
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a reflué mardi, réagissant aux signes semblant témoigner d'un ralentissement de l'économie chinoise.

La Chine a relevé les prix des carburants pour la deuxième fois en moins de six semaines, ce qui a pesé sur la cote en général et les valeurs de l'énergie en particulier.

BHP Billiton, le premier groupe minier mondial, a dit qu'il semblait que la demande de minerai de fer de la deuxième économie mondiale stagnait.

L'indice Dow Jones perd 68,94 points (0,52%) à 13.170,19. L'indice S&P-500 cède 4,23 points (0,3%) 1.405,52. L'indice Nasdaq Composite abandonne 4,17 points (0,14%) à 3.074,15.

Les participants ne voient toutefois dans cette baisse qu'une pause qui permettra de repartir de l'avant.

"Est-ce que je pense qu'on est mûr pour un recul? Oui. Est-ce que je pense que ce n'est que le début? Non", a dit Mike Shea (Direct Access Partners) durant la séance. "Les nouvelles de Chine ont poussé tout le monde à faire une pause mais le sentiment n'a pas changé; il reste haussier".

Avant aujourd'hui, le S&P-500 avait atteint son niveau le meilleur depuis mai 2008 et était en retrait de 10% environ sur son record de clôture de 1.565,15 établi en octobre 2007.

De meilleures statistiques économiques US et une situation de la dette européenne qui fait un peu moins peur sont deux éléments qui ont permis au S&P de gagner plus de 11% sur un an et plus de 27% par rapport à un plancher inscrit en octobre.

Au plan des indicateurs, le nombre des mises en chantier a reculé en février, mais celui des permis de construire a bondi à son plus haut niveau depuis octobre 2008, a annoncé mardi le département du Commerce, signe que le marché de l'immobilier poursuit sa reprise. (voir )   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>