16 mars 2012 / 17:28 / il y a 5 ans

Les Bourses européennes terminent en hausse, Paris prend 0,41%

<p>LA CL&Ocirc;TURE DES BOURSES EUROP&Eacute;ENNES</p>

PARIS (Reuters) - Les marchés boursiers européens ont fini en hausse vendredi tandis que Wall Street consolidait ses gains grâce à un bond inattendu des exportations européennes en janvier et aux signes d'une consommation ferme aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,41% ou 14,62 points, à 3.594,83 points. Sur la semaine, les grandes valeurs de la Bourse de Paris ont gagné en moyenne 3%.

A Francfort, le Dax a pris 0,19%, tandis qu'à Londres, le FTSE s'avançait de 0,42%. Le FTSEurofirst 300 des valeurs européennes a fini en hausse de 0,42% à 1.106,79 points, à son plus haut niveau depuis huit mois. Sur la semaine, il a gagné 2,5%.

"La tension est retombée et les primes de risques ont baissé. Les investisseurs voient le verre à moitié plein maintenant", commente Jean-Marie Mercadal, chez OFI Asset Management. "Cela dit, techniquement, le marché est "suracheté" (...). Je ne serais pas surpris de voir une baisse de 5 à 10% dans les prochaines semaines, ce qui offrira des points d'entrée sur le marché"."

Les valeurs de l'assurance ont été recherchées alors que le durcissement des règles en matière de capital pour l'industrie européenne de l'assurance devrait être moins drastique que prévu.

Axa a gagné 1,93% et l'indice Stoxx Europe 600 de l'assurance 1,55%.

Crédit agricole a reculé de 0,98% après avoir annoncé que ses comptes du premier trimestre 2012 intégreraient de nouvelles provisions liées au deuxième plan d'aide à la Grèce ainsi qu'un profit exceptionnel de 550 millions d'euros lié à des rachats de dettes subordonnées réalisés début 2012.

La zone euro a enregistré en janvier un déficit commercial fortement réduit, à la faveur d'un bond des exportations allemandes d'automobiles et de machines.

Aux Etats-Unis, les prix à la consommation ont augmenté de 0,4% en février, mais hors éléments volatils que sont les prix de l'alimentation et de l'énergie, l'inflation reste contenue avec une hausse de 0,1%. Ces informations, en réduisant la probabilité d'un tour de vis monétaire anticipé aux Etats-Unis, ont favorisé les prises de bénéfice sur le dollar.

Danielle Rouquié pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below