Les valeurs suivies à la Bourse de Paris à la mi-séance

vendredi 16 mars 2012 13h12
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 gagne 0,29% à 3.590,77 points à 12h50 pour sa huitième séance de hausse d'affilée, dans un marché qui, comme le reste de l'Europe, reste à ses plus hauts de début août.

Le CAC 40 pourrait venir s'appuyer à nouveau sur le support des 3.550 points, avant d'aller chercher sa nouvelle cible majeure à 3660 point, selon Aurel BGC :

* AXA gagne 1,9%, plus forte hausse du CAC 40, en progression avec son secteur. L'assurance (+1,4%) affiche la plus forte hausse sectorielle en Europe, soutenue notamment par la perspective d'un assouplissement des exigences de capital dans le cadre de la prochaine réglementation Solvency II.

Hors CAC 40, CNP ASSURANCES avance de 1,5%.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT prend 1,3%. UBS a relevé sa recommandation sur le titre, passant de "vendre" à "neutre".

* STMICROELECTRONICS cède 2%, plus forte baisse du CAC 40, victime de prises de profit après avoir bondi de 5,6% la veille et de près de 23% depuis le 6 mars.

* ALSTOM perd 1,9% après un rebond la veille. Le titre fait du yo-yo depuis une information du Financial Times Deutschland mercredi selon laquelle il serait intéressé par le fabricant d'éoliennes REpower, dont la valeur est estimée à 1,5 milliard d'euros. Alstom a minimisé jeudi ces "spéculations" sans démentir l'information. Il a parallèlement dit qu'il n'excluait pas des rachats "opportunistes" mais qu'il restait prudent.

* RENAULT perd 0,3%. L'automobile (-0,43%) essuie la plus forte baisse sectorielle en Europe, affecté par des prises de profit encouragées par une note de Berstein qui n'est plus à l'achat sur le secteur pour la première fois depuis fin 2008.

FAURECIA cède 1% et VALEO 0,9%, tandis que PSA fait exception et gagne 1%, poursuivant son rebond depuis le démarrage de son augmentation de capital.   Suite...

 
<p>AXA gagne 1,9%, plus forte hausse du CAC 40 &agrave; la mi-s&eacute;ance. L'assurance (+1,4%) affiche la plus forte hausse sectorielle en Europe, soutenue notamment par la perspective d'un assouplissement des exigences de capital dans le cadre de la prochaine r&eacute;glementation Solvency II. /Photo d'archives/REUTERS/Mick Tsikas</p>