Un remaniement du conseil de Veolia est jugé nécessaire

jeudi 15 mars 2012 15h24
 

par Benjamin Mallet et Caroline Jacobs

PARIS (Reuters) - Veolia Environnement doit revoir en profondeur la composition de son conseil d'administration pour regagner la confiance des investisseurs après un projet avorté d'éviction de son PDG Antoine Frérot, estiment des analystes et des spécialistes des questions de gouvernance interrogés par Reuters.

Le groupe spécialisé dans le traitement de l'eau et des déchets semble avoir pris une première mesure dans ce sens en annonçant jeudi qu'il proposerait lors de l'assemblée générale de ses actionnaires le 16 mai la désignation de trois nouveaux administrateurs.

Cette décision intervient alors que plusieurs administrateurs de Veolia, dont Henri Proglio, ancien patron du groupe actuellement PDG d'EDF, ont, selon des sources proches du dossier, envisagé de demander la démission d'Antoine Frérot lors d'un conseil d'administration qui s'est tenu fin février.

Certains investisseurs en Bourse attendent désormais des changements dans la gouvernance de Veolia et les premiers résultats concrets du projet de restructuration avant de revenir vers le titre.

"Ce serait important pour retrouver la confiance", estime Khiem Le, gérant de portefeuille chez AWF Framlington Global Environment, un fonds d'Axa Investment Managers.

"Même s'ils mettent en oeuvre la restructuration, je ne voudrais pas que Proglio revienne à la charge et essaie de déstabiliser le groupe", ajoute-t-il en qualifiant le conseil actuel de Veolia de "chambre d'enregistrement".

LE RÔLE DE PROGLIO EN QUESTION

"J'attendrais un an, un an et demi, pour voir comment la restructuration se met en place", estime également Khiem Le, qui a cédé en septembre le solde des actions que son fonds détenait dans Veolia, alors que le titre a touché un plus bas le 20 décembre à 7,8 euros avant de remonter autour de 12 euros.   Suite...

 
<p>Interrog&eacute;s par Reuters, des analystes et des sp&eacute;cialistes des questions de gouvernance estiment que Veolia Environnement doit revoir en profondeur la composition de son conseil d'administration pour regagner la confiance des investisseurs apr&egrave;s un projet avort&eacute; d'&eacute;viction de son PDG Antoine Fr&eacute;rot. /Photo d'archives/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>