Le bénéfice d'exploitation de Lufthansa devrait reculer en 2012

jeudi 15 mars 2012 11h02
 

FRANCFORT (Reuters) - La Lufthansa a annoncé jeudi une nouvelle réduction de ses projets d'expansion et averti que son bénéfice d'exploitation serait probablement en recul en 2012 en raison de l'incertitude économique, du renchérissement du carburant et de possibles conflits sociaux.

"A présent, nous devons tenir compte du fait que l'incertitude persistera en ce qui concerne les conditions macroéconomiques. Les premières semaines de l'année ont déjà confirmé cette hypothèse", a déclaré le groupe allemand.

La compagnie aérienne a déclaré s'attendre à un résultat d'exploitation autour de 500 millions d'euros cette année, contre 820 millions en 2011. Le consensus Thomson Reuters StarMine SmartEstimate fait ressortir une anticipation de 550 millions d'euros.

"Si le contexte d'activité évolue très favorablement en terme de chiffre d'affaires et de coûts, il pourrait être également possible de dépasser les résultats de l'an dernier. Sur la base des paramètres d'aujourd'hui, cela semble toutefois très ambitieux", a expliqué Lufthansa.

En Bourse, Lufthansa recule de 1,9% à 10,3150 euros dans un marché en hausse de 0,5%.

Les commentaires de Lufthansa font écho à ceux de ses concurrents Air France-KLM et International Airlines Group (IAG), maison mère de British Airways et d'Iberia.

Lufthansa a fait état la semaine dernière d'une perte nette de 13 millions d'euros pour son exercice 2011, après avoir dû passer une charge supérieure aux attentes au titre de la cession de sa filiale British Midland (bmi).

Les compagnies aériennes européennes souffrent de la flambée des prix du carburant - ils ont représenté 20% des coûts de Lufthansa l'an dernier - d'une demande en baisse avec la crise et des nouvelles taxes nationales sur le transport aérien.

En réponse, Lufthansa a annoncé un nouveau programme de réduction de ses coûts de 1,5 milliard d'euros et décidé de vendre sa filiale déficitaire bmi, de restructurer Austrian Airlines et de rapprocher sa marque principale de celle de sa compagnie low-cost Germanwings.   Suite...

 
<p>Lufthansa a averti jeudi que son b&eacute;n&eacute;fice d'exploitation serait probablement en recul en 2012 en raison de l'incertitude &eacute;conomique, du rench&eacute;rissement du carburant et de possibles conflits sociaux. /Photo prise le 14 mars 2012/REUTERS/Fabian Bimmer</p>