EADS et GD visent ensemble un gros contrat aux Etats-Unis

mardi 13 mars 2012 19h42
 

WASHINGTON (Reuters) - General Dynamics, l'un des principaux groupes de défense américains, est en discussions avancées avec EADS en vue d'une candidature commune au nouvel appel d'offres pour la surveillance de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique.

Le département américain de la Sécurité intérieure (DHS) devrait ouvrir d'ici la fin du mois une procédure formelle pour relancer le processus d'attribution de ce contrat d'un montant potentiel de plusieurs milliards de dollars, initialement décroché par Boeing mais annulé l'an dernier après de multiples problèmes techniques et dépassements de coûts.

Les discussions en cours entre General Dynamics et EADS prévoient que l'américain serait le chef de file de la candidature commune mais que l'européen assurerait une part importante du contrat, selon deux sources proches des pourparlers.

L'appel d'offres devrait aussi intéresser les principaux acteurs du secteur américain de la défense, parmi lesquels Lockheed Martin, Boeing, Raytheon et Northrop Grumman. La plupart devraient s'allier pour l'occasion à d'autres industriels.

"Dans le marché d'aujourd'hui, les accords associant des entreprises américaines à des partenaires internationaux vont de plus en plus devenir la norme", a dit l'une des sources.

Pour EADS, un partenariat de ce type avec General Dynamics s'inscrirait dans le cadre de la stratégie visant à accroître la présence du groupe aux Etats-Unis.

UN MONTANT INITIAL D'UN MILLIARD DE DOLLARS

La maison mère d'Airbus et d'Eurocopter a déjà remporté des contrats importants avec l'armée et les garde-côtes américains mais elle est encore très loin de son objectif de 10 milliards de dollars (7,6 milliards d'euros) de chiffre d'affaires annuel aux Etats-Unis.

Il y a quelques jours, Sean O'Keefe, le directeur général d'EADS North America, avait déclaré que le groupe était en discussions avec un "nombre incroyable" de sociétés américaines.   Suite...