Les Bourses européennes hésitent à la mi-séance

lundi 12 mars 2012 13h03
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes avaient du mal à décoller lundi à la mi-journée, l'indice FTSEurofirst 300, un moment revenu légèrement dans le positif, se retrouvant à nouveau dans le rouge.

Les écarts ne sont guère marqués, ni dans un sens ni dans l'autre dans un marché qui peine toutefois à se trouver de bonnes nouvelles après la bref soulagement tenant à l'issue de la procédure d'échange de dette grecque la semaine dernière.

La statistique du PIB italien - une contraction confirmée de 0,7% au quatrième trimestre - n'est pas du meilleur aloi mais n'a pas généré de panique non plus.

Les futures de Wall Street laissent pour leur part présager une ouverture assez indécise, plutôt orientée à la baisse.

A Paris, le CAC 40 perd 0,2% à 3.480,56, alors que d'autres places boursières européennes affichent au contraire un léger gain, témoignant d'une certaine hésitation des intervenants, comme à Francfort, où le DAX progresse de 0,16%.

"Les marchés actions devraient confirmer le début d'un vague de consolidation plate de 10-15 jours. Ensuite, la dynamique haussière devrait reprendre avec des cibles à +4 à +5%", estime cependant Gérard Sagnier (Aurel BGC).

Les minières pâtissent de la dernière statistique commerciale de la Chine. L'indice des ressources naturelles perd 0,76%, l'une des principales pertes sectorielles pour le moment. Rio Tinto cède 0,8% et Xstrata 0,26%.

Aéroports de Paris, qui a annoncé lundi son entrée au capital de l'opérateur aéroportuaire turc TAV Havalimanlari Holding, perd 0,03%.

Club Méditerranée prend 3,4%. Il a annoncé lundi un chiffre d'affaires en hausse de 6,0% au premier trimestre, supérieur aux attentes de certains analystes, et une progression de 3,7% de ses réservations d'hiver grâce à un effet de base de plus en plus favorable en Europe.   Suite...

 
<p>La Bourse de Francfort. Les Bourses europ&eacute;ennes avaient du mal &agrave; d&eacute;coller lundi &agrave; la mi-journ&eacute;e, l'indice FTSEurofirst 300, un moment revenu l&eacute;g&egrave;rement dans le positif, se retrouvant &agrave; nouveau dans le rouge. A Paris, le CAC 40 perd 0,2% &agrave; 3.480,56, alors que d'autres places boursi&egrave;res europ&eacute;ennes affichent au contraire un l&eacute;ger gain, t&eacute;moignant d'une certaine h&eacute;sitation des intervenants, comme &agrave; Francfort, o&ugrave; le DAX progresse de 0,16%. /Photo prise le 12 mars 2012/REUTERS/Remote/Sonya Schoenberger</p>