Wall Street devrait poursuivre sa marche en avant

dimanche 11 mars 2012 15h55
 

par Caroline Valetkevitch et Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Alors que la semaine avait été mal engagée, Wall Street a finalement clôturé sur un gain hebdomadaire vendredi, ce qui fait dire aux investisseurs que la correction attendue n'est peut-être pas tout de suite et que la place boursière américaine peut continuer sur sa lancée.

Le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, a progressé de 0,1% sur l'ensemble de la semaine passée, enregistrant sa cinquième progression hebdomadaire en six semaines.

Le cycle de hausse en cours du S&P 500 est désormais de cinq mois et, depuis le début de l'année, il affiche une hausse de quelque 9% après avoir fait du surplace en 2011.

La journée de vendredi marquait le troisième anniversaire d'un plus bas de clôture de 12 ans, à 676,53, touché en pleine crise financière. Depuis, l'indice a plus que doublé.

"(...) Nous allons probablement avoir encore un peu de répit avant la correction attendue", a dit Scott Billeaudeau, gérant de portefeuille chez Fifth Third Asset Management.

Les intervenants du marché expliquent la bonne tenue de Wall Street par la récente série d'indicateurs macro-économiques américains meilleurs que prévu, suggérant que la reprise de l'activité aux Etats-Unis gagne de l'ampleur.

Dernier exemple en date, les chiffres de l'emploi pour le mois de février, avec 227.000 emplois non agricoles créés le mois dernier, contre 210.000 attendus par les économistes et un taux de chômage maintenu à son plus bas niveau depuis trois ans, à 8,3%.

Même si l'International Swaps and Derivatives Association (Isda) a déclaré vendredi que la Grèce avait déclenché un événement de crédit en activant une mesure législative obligeant tous les créanciers privés à passer des pertes, le dossier grec cesse, pour l'instant, d'inquiéter.   Suite...

 
<p>Alors que la semaine avait &eacute;t&eacute; mal engag&eacute;e, Wall Street a finalement cl&ocirc;tur&eacute; sur un gain hebdomadaire vendredi, ce qui fait dire aux investisseurs que la correction attendue n'est peut-&ecirc;tre pas tout de suite et que la place boursi&egrave;re am&eacute;ricaine peut continuer sur sa lanc&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan Mcdermid</p>