JCDecaux va reprendre la distribution de dividende

jeudi 8 mars 2012 11h15
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS, 8 mars - JCDecaux a annoncé jeudi qu'il prévoyait de verser un dividende au titre de 2011 après trois années de suspension, à la faveur d'une confortable trésorerie et face à des perspectives limitées en termes d'acquisitions.

Le numéro un mondial de la communication extérieure a par ailleurs dit attendre une croissance organique de son chiffre d'affaires d'environ 3% au premier trimestre de 2012, en dépit d'un climat économique toujours incertain, notamment en Europe.

"Il est clair que les difficultés en Europe du Sud sont plus importantes que l'an dernier, ce qui affecte le marché publicitaire", a déclaré le président du directoire et co-directeur général Jean-François Decaux dans le cadre d'un entretien à Reuters.

Le premier trimestre de 2012 se situe toutefois dans la lignée du dernier trimestre 2011, le dynamisme de l'Europe du Nord compensant les faiblesses enregistrées dans les pays du sud de la région, a-t-il précisé.

Le groupe n'a pas fourni de prévision pour l'ensemble de 2012 mais il s'attend à bénéficier d'un effet "Jeux olympiques" qui auront lieu à Londres cette année.

"On attend une augmentation des dépenses publicitaires en communication extérieure d'environ six à sept points du fait des Jeux Olympiques", a expliqué Jean-François Decaux, en rappelant que le groupe est leader sur le marché anglais avec une part de marché de 35%.

JCDecaux devrait encore accroître sa position à l'occasion des Jeux en raison de sa présence sur les lieux stratégiques de la capitale britannique.

"Nous contrôlons les principales entrées de Londres", a-t-il dit, en soulignant que le groupe disposait des concessions publicitaires de la gare de Saint-Pancras, de l'aéroport d'Heathrow ou encore du tunnel sous la Manche.   Suite...

 
<p>Le pr&eacute;sident du directoire de JCDecaux Jean-Fran&ccedil;ois Decaux estime que le num&eacute;ro un mondial de la communication ext&eacute;rieure devrait profiter cette ann&eacute;e de la tenue des Jeux olympiques d'&eacute;t&eacute; &agrave; Londres, qui devraient g&eacute;n&eacute;rer six &agrave; sept points de croissance suppl&eacute;mentaire pour la publicit&eacute; ext&eacute;rieure. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>